Le Forum Chasse et Chien Index du Forum

 

 

Le Forum Chasse et Chien

 FAQFAQ   RechercherRechercher   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le coin du bibliophile
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LES ARMES , LES EQUIPEMENTS , LA LECTURE, A DECOUVRIR -> Les équipements, la lecture, les vidéos , les nouveautés à découvrir -> Lectures et vidéos cynégétiques et/ou cynophiles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
cat1401



Inscrit le: 08 Juin 2010
Messages: 3 504

MessagePosté le: Mer 8 Déc 2010, 21:51    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

Revue du message précédent :

je ne suis pas très people, et même pas du tout !
Ce n'est donc pas pour moi ? Mais j'y jetterai un oeil quand j'irai dans une librairie, il semble y avoir de belles photos...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Déc 2010, 21:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Mer 8 Déc 2010, 22:12    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

Oui, à mon avis c'est une des plus belles sur le marché pour la qualité des photos et des articles.
Et on attend volontiers des extraits de l'ouvrage dont tu nous a parlé.
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 12 Déc 2010, 19:53    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

J'avais parlé de littérature française par erreur, il n'y a pas que chez nous qu'il y a des grands écrivains ! 

Extrait de "Out of Africa", ("La ferme africaine") de Karen Blixen.

Un employé de l'exploitation de café est venu signaler l'attaque de deux boeufs par des lions. Denys Finch Hatton et elle décident de tenter une approche la nuit tombée. 


Citation:
Nous avançâmes encore un peu, et le grondement fut répété, cette fois juste à notre droite. "La lumière ! ", commanda Denys.
Ce n’était pas facile, parce que Denys était beaucoup plus grand que moi et parce qu’il fallait que la lumière tombe de son épaule vers le canon du fusil, puis devant lui. Quand j’allumai la lampe, le monde se mua en  une scène éblouissante, les feuilles trempées des plants de café étincelaient, les mottes de terre semblaient grosses comme des montagnes.

Le cercle de lumière passa d’abord sur un petit chacal aux grands yeux qui avait l’air d’un renard. Je le dirigeai plus loin, il tomba sur un lion. Nous étions presque nez à nez. Il paraissait si lumineux, presque blanc, avec la nuit africaine comme toile de fond. Lorsque le coup de feu retentit près de mon oreille, je n’y étais absolument pas préparée et je ne compris même pas ce qu’il signifiait ; c’était comme si la foudre s’abattait près de moi avec un violent coup de tonnerre, comme si j’avais été moi-même à la place du lion. Il tomba net, comme une pierre.

- « La lumière, la lumière ! » cria Denys.
Je braquais la lampe vers la gauche, mais mon bras tremblait si fort que le cercle lumineux qui contenait le monde au bout de ma main effectuait une danse violente . J’entendis le rire de Denys à côté de moi dans l’obscurité.
Mais au milieu de cette danse, il y avait l’autre lion, à demi dissimulé par un plant de café, et sur le point de déguerpir. Quand la lumière l’atteignit, il se retourna vers nous et Denys fit feu. Le lion s’échappa du cercle lumineux, mais y entra à nouveau. Il s’avança vers nous et quand le second coup partit, il poussa un long rugissement de colère.

A cet instant, l’Afrique me sembla d’une grandeur infinie, tandis que Denys et moi, au milieu de celle-ci, nous étions infiniment petits. En dehors de notre petit cercle de lumière, il n’y avait rien que la nuit, et dans cette nuit, un lion de chaque côté, avec la pluie qui tombait. Lorsque le grand rugissement mourut, plus rien ne bougea. J’abaissais la lampe, le lion, gisait là, immobile, la tête sur le côté, comme s’il s’était détourné de nous avec dégoût. Il y avait deux grandes bêtes mortes dans le champ de café, et le silence des ténèbres qui nous enveloppait.

Nous mesurâmes la distance en nous approchant des lions. Vingt-cinq mètres nous séparaient du premier, trente du second. C’étaient deux grands lions, jeunes, forts et en bonne condition. Hier, quelque part dans les montagnes ou dans la plaine, les deux compères s’étaient mis en route, la tête pleine d’aventures, et ce soir, ils avaient trouvé la mort ensemble.


_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Dernière édition par icare le Ven 22 Mar 2013, 10:38; édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
cat1401
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2010
Messages: 3 504
Localisation: 25
Race de chien: dachsbracke, basset
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan) 龍 Dragon
Point(s): 3 521
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 12 Déc 2010, 20:10    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

Merci Icare pour ce texte magnifique, j'ai vu le film 4 ou 5 fois, mais je n'ai pas lu le livre de Karen Blixen. Il va me falloir combler cette lacune...
_________________


Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010, 20:26    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

Pas beaucoup de chiens dans la littérature, encore moins chez les poètes, j'ai quand même réussi à en retrouver un de Victor Hugo, dans "Les Contemplations" (1855)

                                    
   
 



Citation:
Je dis à mon chien noir : — Viens, Ponto, viens-nous-en !
Et je vais dans les bois, mis comme un paysan ;
 
Je vais dans les grands bois, lisant dans les vieux livres.

L’hiver, quand la ramée est un écrin de givres,

Ou l’été, quand tout rit, même l’aurore en pleurs,
 
Quand toute l’herbe n’est qu’un triomphe de fleurs,
 
Je prends Froissard, Montluc, Tacite, quelque histoire,
 
Et je marche, effaré des crimes de la gloire. 

Hélas ! l’horreur partout, même chez les meilleurs !
 
Toujours l’homme en sa nuit trahi par ses veilleurs !
 
Toutes les grandes mains, hélas ! de sang rougies !
 
Alexandre ivre et fou, César perdu d’orgies,
 
Et, le poing sur Didier, le pied sur Vitikind,
 
Charlemagne souvent semblable à Charles-Quint ;
 
Caton de chair humaine engraissant la murène ;
 
Titus crucifiant Jérusalem ; Turenne, 
Héros, comme Bayard et comme Catinat,
 
À Nordlingue, bandit dans le Palatinat ;
 
Le duel de Jarnac, le duel de Carrouge ; 
Louis Neuf tenaillant les langues d’un fer rouge ;
 
Cromwell trompant Milton, Calvin brûlant Servet.
 
Que de spectres, ô gloire ! autour de ton chevet !
 
O triste humanité, je fuis dans la nature !
 
Et, pendant que je dis : —Tout est leurre, imposture,
 
Mensonge, iniquité, mal de splendeur vêtu ! – 

Mon chien Ponto me suit. Le chien, c’est la vertu
 
Qui, ne pouvant se faire homme, s’est faite bête.
 
Et Ponto me regarde avec son œil honnête.  



_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Dernière édition par icare le Ven 22 Mar 2013, 11:56; édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lecavalierdelombre
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 6 167
Localisation: Hérépian 34600
Race de chien: Jagd, Fauve, York, B.A
mode de chasse: Battue.
Poissons (20fev-20mar) 猪 Cochon
Point(s): 6 120
Moyenne de points: 0,99

MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010, 12:39    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

Voila un livre qui aura marqué ma jeunesse et que je conseille fortement aux amoureux de la chasse et de la nature.

Belles histoires de bêtes par : g.blond.
Librairie Arthème Fayard pour le texte.
Gautier-Languereau,1965 pour la présentation.
Je resterai marqué à vie par: Le voyage des oiseaux fidéles.
Un couple d'oies cendrées entreprenant leur migration et passant au dessus de l'himalaya, Unis dans la vie comme dans la mort.

A lire absolument.
_________________

Quand ton chien est bon, pas besoin de le dire...........Tout le monde le sait!


Revenir en haut
lecavalierdelombre
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 6 167
Localisation: Hérépian 34600
Race de chien: Jagd, Fauve, York, B.A
mode de chasse: Battue.
Poissons (20fev-20mar) 猪 Cochon
Point(s): 6 120
Moyenne de points: 0,99

MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010, 18:25    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

Tant que j'y suis voila un autre recueil qui m' a bouleversé pendant mon adolescence.

De " Goupil à Margot " de Louis Pergaud.
Il y a entre autre l'histoire d'un renard aux prises avec un vieux braco, qui étant un homme cruel pour punir le renard d'avoir mangé
ses poules, le piège, et le relâche ensuite avec un grelot au tour du cou. Je vous laisse imaginer le calvaire de la pauvre bête.

Voici un petit extrait:

Citation:
La crête au vent, l'oeil en sang, les plumes en bataille, en tête du troupeau gloussant, Chanteclair approchait.
Mais il n'avait ni la galanterie facile ni l'audace fanfaronne des jours de belle assurance : visiblement, il sentait
un danger. Goupil fit sonner son grelot, et ce son domestique rassura l'ennemi ; puis, avec une patience de vieux
chasseur, il le laissa doucement approcher, et quand il fut bien près et dans l'impossibilité de lui échapper, Renard
fit dans sa direction un bond prodigieux, le poursuivit, l'atteignit, lui broya le poitrail entre ses mâchoires, et, fier
de sa victoire, portant haut sa tête narquoise, insoucieux de la déroute des poules, il l'emporta dans la forêt où il
le dépluma et le mangea.


Il y est question aussi d'une pauvre pie apprivoisée à qui l'on apprend à boire jusqu'à la plus complète des soûleries, pour la plus grande joie des clients d'une immonde taverne
_________________

Quand ton chien est bon, pas besoin de le dire...........Tout le monde le sait!


Revenir en haut
pompon
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2010
Messages: 3 302
Localisation: herault
Race de chien: caniche
mode de chasse: battue gros gibiers
Point(s): 3 382
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Sam 25 Déc 2010, 21:45    Sujet du message: le coin du bibliophile Répondre en citant

petit poème en cette fin d'année


Rosemonde Gérard
"Bonne année"

Citation:
Bonne année à toutes les choses :
Au monde ! A la mer ! Aux forêts !
Bonne année à toutes les roses
Que l'hiver prépare en secret.

Bonne année à tous ceux qui m'aiment
Et qui m'entendent ici-bas ...
Et bonne année aussi , quand même ,
A tous ceux qui ne m'aiment pas.


en fin d'année 2010 bonne année 2011

_________________

Pour faire du bon pain rien ne vaut un bon pétrin.


Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Lun 27 Déc 2010, 16:27    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

Pour finir cette année sur le sujet qui me passionne, la recherche du gibier blessé, voici un extrait des "Vertes Collines d'Afrique" d' Ernest Hemingway.

Il a blessé un buffle et part à sa recherche avec deux pisteurs.

                                          
  



 
Citation:
 « Il y a du sang », dit Pop. Nous montâmes jusqu’à eux. Il y avait une grande quantité de sang, noir maintenant, sur l’herbe et la piste était facile à suivre. Droopy et M’Cola marchaient chacun d’un côté, laissant la trace entre eux, désignant cérémonieusement chaque tache de sang avec une longue tige d’herbe. J’avais toujours pensé qu’il vaudrait mieux  que l’un suivît la trace lentement et l’autre en avant, mais ils procédaient toujours ainsi, la tête courbée, désignant chaque flaque sèche avec leurs tiges d’herbe et parfois, quand ils retrouvaient la piste après l’avoir perdue, se baissant pour ramasser une herbe ou une feuille avec la tache noire...


Dans les hautes herbes, nous trouvâmes du sang, à une assez grande hauteur sur les feuilles des deux côtés de la piste, là où le buffle avait marché dans l’herbe. Cela signifiait  qu’il était traversé de part en part. On ne pouvait plus maintenant dire la couleur primitive du sang , mais, pendant un instant, j’espérai qu’il avait été touché aux poumons. Mais plus loin, nous trouvâmes sur les rochers des excréments avec du sang dedans et puis, pendant quelque temps, il avait lâché partout où il marchait du crottin taché de sang. Il semblait bien maintenant qu’il avait été blessé au bas-ventre ou à l’estomac. J’en avais de plus en plus honte....


La trace montait régulièrement, puis revenait deux fois sur elle-même et sur une certaine distance semblait errer, sans but, au milieu des rochers. Une fois, elle descendit jusqu’au ruisseau, traversa un filet d’eau et puis remonta sur la même rive, à travers les arbres.
- « Je crois que nous le retrouverons mort » murmurai-je à Pop. Cette boucle sans but m’avait fait l’imaginer  lent et grièvement blessé, se préparant à se coucher.
- « Je l’espère », dit Pop.Mais la piste continuait, là où il y avait un peu d’herbe maintenant, et l’on suivait la trace plus lentement  et plus difficilement. Il n’y avait plus de trace visible pour moi, seulement la direction probable qu’il prendrait, confirmée par une brillante tache noire de sang  séché sur une pierre. Plusieurs fois nous la perdîmes tout à fait, et cherchant  tous trois des indices, l’un de nous en trouvant un le montrait, murmurait « Damu » et nous repartions de nouveau.


Finalement, la piste descendit une pente rocheuse exposée aux derniers rayons du soleil, jusqu’au lit d’un ruisseau où il y avait une longue, large étendue des plus grands roseaux morts que nous ayons jamais vus. Ils étaient plus hauts et plus épais que dans le marais d’où le buffle était sorti ce matin et il y avait de nombreuses pistes de gibier qui se perdaient dedans.Nous suivîmes Droopy dans l’herbe haute, drue, qui s’élevait à cinq pieds au-dessus de nos têtes, marchant avec précaution sur la trace du gibier, penchés en avant, essayant de respirer sans bruit...


Et cela devenait toujours pire et je ne savais pas ce que faisait Pop, mais à mi-chemin environ je pris la grosse carabine et ôtai le cran de sûreté et mis la main sur la détente et j’étais plutôt nerveux quand Droopy s’arrêta et hocha la tête et murmura : « Hapana ». C’était devenu si épais qu’on ne voyait pas à un mètre devant soi et qu’il n’y avait que des tournants  et des courbes. C’était vraiment mauvais et le soleil n’était plus que sur le flanc de la colline maintenant. Nous étions contents tous les deux parce que c’était Doopy qui avait donné le signal d’arrêt et je me sentais soulagé.  





Traduction du Swahili : Damu = sang
                                   Hapana = Non (marque la négation)
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Coeurdesologne
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2012
Messages: 1 002
Localisation: Cheverny
Race de chien: rouge de baviere,epagneul
mode de chasse: Battue,Recherche,affut
Verseau (20jan-19fev)
Point(s): 982
Moyenne de points: 0,98

MessagePosté le: Ven 22 Mar 2013, 00:48    Sujet du message: Nos vieux récits de chasse Répondre en citant

Citation:
Nous arrivons chez mon ami. On déjeune et l'on va faire le tour de sa propriété. Nous causions et fumions, quand à vingt pas de l'habitation, derrière un carré de choux, Ronflot se prend à donner de la voix.
- Tiens,vous avez des lapins ici? fis-je.
- Mais,je ne crois pas ,mon cher.On les a tous détruits.
- Cependant Ronflot chasse...
- Peut-être une fouine?
- C'est possible, car ce n'est plus un chien d'ordre.
Et nous reprenons notre conversation.

Mais mon invalide criait comme un démon. Jamais je ne lui avais connu gorge plus sonore. Ma parole, j'en étais ému. Je priais mon ami de me prêter un fusil; il n'en avait point; de pistolet, pas davantage. M'armant d'un bâton, comme je n'y tenais plus, je me fourrais sous bois.
La propriété n'est pas grande. Bientôt je fus au bout devant un énorme châtaigner, qui de son ombrage couvre toute la route allant à la Celle st Cloud.
Dressé contre le tronc, Ronflot se démenait comme un enragé et faisait un tapage d'enfer. Attentivement j'examine l'arbre, et ne vois rien.J'appelle le chien : il ne veut pas m'écouter.Enfin, après une heure au moins employée à regarder les branches du châtaignier, je découvre un écureuil gros comme le poing, juché au bout d'un rameau. Il me semblait étrange que Ronflot eût fait tant de bruit pour un malheureux écureuil. Cependant j'attache Ronflot avec mon mouchoir, et, malgré ses efforts pour rompre la laisse improvisée, je le ramène à la maison.

Deux jours après, je retourne chez mon ami. Même scène. Cela passait les bornes. Un écureuil ne rôde pas autour d'un potager pour se faire chasser ensuite comme un renard.
Parvenu près du châtaignier où Ronflot chantait à plein gosier, j'inspecte l'arbre avec plus de soins. L’écureuil était au sommet, narguant son ennemi. Je remarque dans le châtaignier un trou, à sept ou huit pieds de la racine. L'idée me vient d'y enfoncer une baguette de coudrier que j'avais à la main. Ronflot paraît jouir d'une volupté particulière,et à ce moment, au faîte du tronc tourmenté de l'arbre, entre ses grands bras noueux, par une cavité vermoulue, produit des ans, bondit...
Quoi? je vous le donne en cent, je vous le donne en mille...
Un maître lièvre, qui s'échappe de son refuge, comme un diablotin d'une boite à surprise.

Le rusé compère, une fois poursuivi, se retirait dans le châtaignier par le trou inférieur, expulsait l’écureuil de son gîte et prenait effrontément la place du pauvre hère.
En faveur de son adresse, je lui aurais volontiers pardonné, mais mon ami tenait à ses choux et Ronflot à sa curée...Et, bien que la chasse soit fermée, le parc est enclos! Sic voluerunt fata!


H.-Emile Chevalier
" Correspondance " 1869
_________________
1 coup long,4 coups,tayauter....
Les membres suivants remercient Coeurdesologne pour ce message :
tosca07 (22/03/13), icare (22/03/13), Laure (24/03/13)


Revenir en haut
lecavalierdelombre
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 6 167
Localisation: Hérépian 34600
Race de chien: Jagd, Fauve, York, B.A
mode de chasse: Battue.
Poissons (20fev-20mar) 猪 Cochon
Point(s): 6 120
Moyenne de points: 0,99

MessagePosté le: Ven 22 Mar 2013, 02:20    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

Elle est superbe celle là.
je suis fan. Okay
_________________

Quand ton chien est bon, pas besoin de le dire...........Tout le monde le sait!


Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Ven 22 Mar 2013, 11:34    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

Merci de nous faire profiter de ta lecture !


P.S. J'ai déplacé ton post dans cette rubrique consacrée aux extraits de livres qui nous ont plus.
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Coeurdesologne
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2012
Messages: 1 002
Localisation: Cheverny
Race de chien: rouge de baviere,epagneul
mode de chasse: Battue,Recherche,affut
Verseau (20jan-19fev)
Point(s): 982
Moyenne de points: 0,98

MessagePosté le: Ven 22 Mar 2013, 11:35    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

merci icare...
hier je me demandais où le poster c'est chose faite... 
_________________
1 coup long,4 coups,tayauter....


Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Sam 29 Juin 2013, 20:33    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

Dernier livre d'Albert Camus, manuscrit retrouvé dans la voiture dans laquelle il perdit la vie, "Le premier Homme" est l'occasion pour l'auteur de revenir sur son passé, sous les traits de Jacques, le héros du roman.
Dans l'extrait qui suit, il se remémore son enfance en Algérie et l'oncle Ernest qui l'emmenait à la chasse. La veille, préparation du fusil et des munitions, sous l’œil attentif de Jacques et du chien Brillant.

Citation:
L'oncle s'était installé à l'un des côtés de la table et gravement avait placé devant lui, sous la lumière de la grosse lampe à pétrole descendue de la suspension, les pièces du fusil démonté qu'il avait graissé soigneusement. Assis de l'autre côté, Jacques attendait son tour. Le chien Brillant aussi.
Car il y avait un chien, un bâtard de setter, d'une bonté illimitée, incapable de faire du mal à une mouche et la preuve en était que lorsqu'il en attrapait une au vol, il se dépêchait de la dégurgiter avec une mine dégoûtée et à grand renfort de langue sortie et de clappements de babines.
Ernest et son chien était inséparables, et leur entente parfaite. On ne pouvait s'empêcher de penser à un couple (et il faut ne pas connaître ni aimer les chiens pour y voir une dérision).
Et le chien devait obéissance et tendresse à l'homme, pendant que l'homme acceptait de n'avoir qu'un seul souci. Ils vivaient ensemble et ne se quittaient jamais, dormaient ensemble (l'homme sur le divan de la salle à manger, le chien sur une méchante descente de lit usée jusqu'à la trame), allaient au travail ensemble (le chien couché dans un lit de copeaux spécialement préparé pour lui sous l'établi de l'atelier), se rendaient dans les cafés ensemble, le chien attendant patiemment entre les jambes de son maître que ses discours aient pris fin. Ils conversaient par onomatopées et se plaisaient à leurs odeurs réciproques. Il ne fallait pas dire à Ernest que son chien, rarement lavé, sentait fort, surtout après les pluies.
"Lui, disait-il, y sent pas" et il reniflait amoureusement l'intérieur des grandes oreilles frémissantes du chien.
La chasse était leur fête à tous les deux, leurs sorties des grands ducs. Et il suffisait qu'Ernest sortît la musette pour que le chien se livrât à de folles courses à travers la petite salle à manger, faisant valser les chaises à coup d'arrière train et sonnant de la queue sur les flancs du buffet. "Il a compris, il a compris", puis il calmait la bête, qui venait installer sa gueule sur la table, contemplant les minutieux préparatifs en bâillant discrètement de temps en temps mais sans quitter ce délicieux spectacle avant qu'il soit terminé.



_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)
Les membres suivants remercient icare pour ce message :
TOM89 (29/06/13), Coeurdesologne (29/06/13)


Dernière édition par icare le Dim 30 Juin 2013, 10:42; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2013, 10:41    Sujet du message: Le coin du bibliophile Répondre en citant

La suite : les chasseurs se rassemblent et partent en train avec leurs chiens pour arriver sur le terrain de chasse.

Citation:
Au bout d'une heure enfin, on débouchait au bord d'un immense plateau couvert de chênes nains et de genévriers, aux vallonnements peu accusés et sur lequel un immense ciel frais et légèrement ensoleillé étendait ses espaces. C'était le terrain de chasse. Les chiens, comme avertis, revenaient se grouper autour des hommes. On convenait de se retrouver pour le déjeuner à deux heures de l'après-midi, à un bouquet de pins où il y avait une petite source bien placée au bord du plateau et d'où la vue s'étendait sur la vallée et sur la plaine au loin.
On accordait les montres. Les chasseurs se groupaient par deux, sifflaient leurs chiens et partaient dans des directions différentes. Ernest et Daniel faisaient équipe. Jacques recevait le carnier, qu'il passait en bandoulière avec précaution. Ernest, de loin, annonçait qu'il ramènerait plus de lapins et de perdreaux que tous les autres. Ils riaient, saluaient de la main et disparaissaient.

Alors commençait pour Jacques une ivresse dont il gardait encore le souvenir émerveillé au cœur. Les deux hommes écartés de deux mètres l'un de l'autre mais à la même hauteur, le chien avant, lui maintenu constamment en arrière, et l'oncle de son œil soudain sauvage et rusé vérifiait sans cesse qu'il gardait sa distance, et la marche silencieuse, interminable, à travers les buissons d’où partait parfois avec un cri perçant un oiseau dédaigné, la descente dans de petits ravins pleins d’odeurs dont on suivait le fond, la remontée vers le ciel, radieux et de plus en plus chaud, la montée de la chaleur qui desséchait à toute allure la terre encore humide à leur départ.

Des détonations de l’autre côté du ravin, le claquement sec d’une compagnie de perdreaux couleur de poussière que le chien avait débusquée, la double détonation presque aussitôt répétée, la fuite en avant du chien qui revenait les yeux pleins de folie, la gueule pleine de sang et d’un paquet de plumes qu’Ernest et Daniel lui enlevaient et que l’instant d’après, Jacques recevait avec un mélange d’excitation et d’horreur, la recherche d’autres victimes, quand on les avait vues tomber, les jappements d’Ernest qu’on confondait parfois avec ceux de Brillant, et la marche en avant de nouveau, Jacques pliant cette fois sous le soleil malgré son petit chapeau de paille, pendant que le plateau alentour se mettait à vibrer sourdement comme une enclume sous le marteau du soleil, et parfois de nouveau une détonation ou deux, mais jamais plus, car un seul des deux chasseurs avait vu le lièvre ou le lapin condamné d’avance si c’était dans la mire d’Ernest, toujours adroit comme un singe et qui courait cette fois presque aussi vite que son chien, criant comme lui pour ramasser la bête morte par les pattes de derrière et la montrer de loin à Daniel et Jacques, qui arrivaient jubilant et hors de souffle. Jacques ouvrait bien large le carnier pour recevoir le nouveau trophée avant de repartir, vacillant sous le soleil, son seigneur, et ainsi pendant des heures sans frontières sur un territoire sans limites, la tête perdue dans la lumière incessante et les immenses espaces du ciel, Jacques se sentait le plus riche des enfants.



_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)
Les membres suivants remercient icare pour ce message :
TOM89 (30/06/13)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:20    Sujet du message: Le coin du bibliophile

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LES ARMES , LES EQUIPEMENTS , LA LECTURE, A DECOUVRIR -> Les équipements, la lecture, les vidéos , les nouveautés à découvrir -> Lectures et vidéos cynégétiques et/ou cynophiles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  


Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua

Voir les messages sans réponses