Le Forum Chasse et Chien Index du Forum

 

 

Le Forum Chasse et Chien

 FAQFAQ   RechercherRechercher   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

O.G.M.
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LA CHASSE -> Actualités / Divers -> Environnement
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 23 Sep 2012, 08:29    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

L'article du Nouvelobs qui a révélé les résultats de l'étude des chercheurs français :
Citation:

EXCLUSIF. Oui, les OGM sont des poisons !

Des chercheurs français ont étudié secrètement, pendant deux ans, 200 rats nourris au maïs transgénique. Tumeurs, pathologies lourdes… une hécatombe. Et une bombe pour l'industrie OGM.
C’est une véritable bombe que lance, ce 19 septembre à 15 heures, la très sérieuse revue américaine "Food and Chemical Toxicology" - une référence en matière de toxicologie alimentaire - en publiant les résultats de l’expérimentation menée par l’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen. Une bombe à fragmentation : scientifique, sanitaire, politique et industrielle. Elle pulvérise en effet une vérité officielle : l’innocuité du maïs génétiquement modifié.

Lourdement toxique et souvent mortel

Même à faible dose, l’OGM étudié se révèle lourdement toxique et souvent mortel pour des rats. A tel point que, s’il s’agissait d’un médicament, il devrait être suspendu séance tenante dans l’attente de nouvelles investigations. Car c’est ce même OGM que l’on retrouve dans nos assiettes, à travers la viande, les œufs ou le lait.

En 2006, c’est comme un véritable thriller que commence cette recherche, dont le maître d’œuvre, Gilles-Eric Séralini, divulgue lui-même les conclusions dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine ("Tous cobayes !", Flammarion, en librairie le 26 septembre).

Nom de code In Vivo

Jusqu’en 2011, les chercheurs ont travaillé dans des conditions de quasi-clandestinité. Ils ont crypté leurs courriels comme au Pentagone, se sont interdit toute discussion téléphonique et ont même lancé une étude leurre tant ils craignaient un coup de Jarnac des multinationales de la semence.

Le récit de l’opération – nom de code In Vivo - évoque la très difficile récupération de semences de maïs OGM NK 603, propriété brevetée de Monsanto, par le truchement d’un lycée agricole canadien. Puis la récolte et le rapatriement des "gros sacs de jute" sur le port du Havre fin 2007, avant la fabrication de croquettes dans le secret le plus total et la sélection de deux cents rats de laboratoires dits "Sprague Dawley". Bilan ? Glaçant : "Après moins d’un an de menus différenciés au maïs OGM, confie le professeur Séralini, c’était une hécatombe parmi nos rats, dont je n’avais pas imaginé l’ampleur".

Pathologies lourdes, tumeurs mammaires

Tous les groupes de rats, qu’ils soient nourris avec le maïs OGM traité ou non au Roundup, l'herbicide de Monsanto, ou encore alimentés avec une eau contenant de faibles doses d’herbicide présent dans les champs OGM, sont frappés par une multitude de pathologies lourdes au 13e mois de l’expérience. Chez les femelles, cela se manifeste par des explosions en chaine de tumeurs mammaires qui atteignent parfois jusqu’à 25% de leur poids. Chez les mâles, ce sont les organes dépurateurs, le foie et les reins, qui sont atteints d’anomalies marquées ou sévères. Avec une fréquence deux à cinq fois plus importante que pour les rongeurs nourris au maïs sans OGM.

Comparaison implacable : les rats nourris au maïs OGM déclenchent donc de deux à trois fois plus de tumeurs que les rats nourris sans OGM quel que soit leur sexe. Au début du 24e mois, c’est-à-dire à la fin de leur vie, de 50% à 80% des femelles nourries aux OGM sont touchées contre seulement 30% chez les sans-OGM.

Surtout, les tumeurs surviennent nettement plus vite chez les rats nourris aux OGM : vingt mois plus tôt chez les mâles, trois mois plus tôt chez les femelles. Pour un animal qui bénéficie de deux ans d’espérance de vie, l’écart est considérable. A titre de comparaison, un an pour un rongeur, c’est à peu près l’équivalent d’une quarantaine d’années pour un homme…

Exiger des comptes

C’est forte de ces conclusions que Corinne Lepage, dans un livre qui paraît vendredi 21 septembre ("La vérité sur les OGM, c’est notre affaire", Editions Charles Léopold Mayer), entend bien exiger des comptes auprès des politiques et des experts, français et européens, des agences sanitaires et de la Commission de Bruxelles, qui se sont si longtemps opposés et par tous les moyens au principe d’une étude de longue durée sur l'impact physiologique des OGM.

Cette bataille, l’ex-ministre de l’Ecologie et première vice-présidente de la commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire à Strasbourg, la mène depuis quinze ans au sein du Criigen (Comité de Recherche et d’Information indépendantes sur le Génie génétique) avec Joël Spiroux et Gilles-Eric Séralini. Une simple association 1901 qui a pourtant été capable de réunir de bout en bout les fonds de cette recherche (3,2 millions d’euros) que ni l’Inra, ni le CNRS, ni aucun organisme public n’avaient jugé judicieux d’entreprendre.

Une étude financée par Auchan et Carrefour

Comment ? Autre surprise : en sollicitant la Fondation suisse Charles Léopold Mayer. Mais aussi les patrons de la grande distribution (Carrefour, Auchan..), qui se sont réunis pour l'occasion en association. Depuis la vache folle, ces derniers veulent en effet se prémunir de tout nouveau scandale alimentaire. A tel point que c’est Gérard Mulliez, fondateur du groupe Auchan, qui a débloqué les premiers financements.

L’étude du professeur Séralini laisse donc présager une nouvelle guerre meurtrière entre pro et anti-OGM. Les agences sanitaires exigeront-elles de toute urgence des études analogues pour vérifier les conclusions des scientifiques français ? Ce serait bien le moins. Monsanto, la plus grande firme mondiale de semences transgéniques, laissera-t-elle faire ? Peu probable : sa survie serait en jeu. Pour une seule plante OGM, il y a une centaine de variétés. Ce qui impliquerait au moins une dizaine d'études de 100 à 150 millions d’euros chacune !

Le temps de la vérité

Sauf que, dans cette nouvelle confrontation, le débat ne pourra plus s’enliser comme par le passé. Dés le 26 septembre, chacun pourra voir au cinéma le film choc de Jean-Paul Jaud, "Tous Cobayes ?", adapté du livre de Gilles-Eric Séralini, et les terribles images des rats étouffant dans leurs tumeurs. Des images qui vont faire le tour de la planète et d’internet, puisqu'elles seront diffusées sur Canal+ (au "Grand Journal" du 19 septembre) et sur France 5 (le 16 octobre dans un documentaire). Pour les OGM, l’ère du doute s’achève. Le temps de la vérité commence.

Etude publié par la revue américaine "Food and Chemical Toxicology".

http://tempsreel.nouvelobs.com/ogm-le-scandale/20120918.OBS2686/exclusif-oui-les-ogm-sont-des-poisons.html

Je n'étais pas spécialement pro José Bové, mais j'avoue que, sur ce coup là, il avait raison...mea culpa !
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 23 Sep 2012, 08:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Z2
Z

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2009
Messages: 16 777 201
Point(s): -7
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 23 Sep 2012, 08:39    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

Etude forcément très critiquée puisque dérangeante Rolling Eyes :
Citation:
Consommation d'OGM : une étude révèle un risque de mortalité accru

Une étude française réalisée dans le plus grand secret sur la nocivité des OGM à long terme relance le débat sur ce type de produits.
L'étude risque de faire grand bruit. Alors que la polémique sur les OGM s'était tue, la très sérieuse revue américaine « Food and Chemical Toxicology », une référence en matière de toxicologie alimentaire, relance le débat en publiant les résultats de l’expérimentation menée par l’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen.


Les chercheurs ont étudié secrètement pendant deux ans 200 rats nourris au maïs transgénique dit NK603, commercialisé par la firme Monsanto – associé ou non au Round-Up, l'herbicide auquel il est rendu tolérant. Le verdict est sans appel.

« Les résultats sont alarmants »

« Après moins d’un an de menus différenciés au maïs OGM, c’était une hécatombe parmi nos rats, dont je n’avais pas imaginé l’ampleur », confie le professeur Séralini.

Même à faibles doses, les rats nourris pendant deux ans avec ce type de nourriture meurent plus jeunes et souffrent plus souvent de cancers que les autres. Tous les groupes de rats, qu'ils soient nourris avec le maïs OGM traité ou non au Roundup, l'herbicide de Monsanto, ou encore alimentés avec une eau contenant de faibles doses d’herbicide présent dans les champs OGM, sont victimes d'une multitude de pathologies lourdes au treizième mois de l’expérience, rapporte le Nouvel Observateur qui publie en exclusivité cette étude ce mercredi. Des photos publiées avec l'étude montrent des rats femelles présentant des tumeurs mammaires plus grosses que des balles de ping-pong.

« Les résultats sont alarmants. On observe par exemple deux à trois fois plus de mortalité chez les femelles traitées. Il y a deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats traités des deux sexes », a expliqué Gilles-Eric Seralini. Chez les mâles, ce sont le foie et les reins, qui sont atteints d’anomalies.

La Commission européenne a annoncé avoir demandé à l'agence chargée de la sécurité des aliments (EFSA) d'examiner les résultats de l'étude. «Si des faits scientifiques nouveaux sont démontrés, nous en tirerons les conséquences», a précisé Frédéric Vincent, porte-parole du commissaire européen à la santé John Dalli. La première conséquence est le gel de l'examen de la demande de renouvellement de l'autorisation de culture accordée à Monsanto pour sa semence OGM MON 810, a-t-il poursuivi.



Des produits Monsanto
Pendant toute la période de l'étude, le maïs OGM NK603, traité dans certains cas avec l'herbicide Roundup, a été utilisé pour nourrir ces rats. Ces deux produits sont la propriété du groupe américain Monsanto, principaux producteurs de semences génétiquement modifiées. Il est depuis toujours accusé de vendre des produits nocifs pour la santé et l'écosystème et de falsifier les résultats d'enquêtes scientifiques. Des accusations portées entre autres par un ancien directeur de filiale de la firme.

« Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l'ont jamais fait », a affirmé le professeur Seralini. Selon lui, le NK603 n'a jusqu'alors été testé que sur une période de trois mois, une période trop courte pour détecter l'apparition des tumeurs. Quelques OGM ont déjà été testés à trois ans, mais jamais avec des analyses aussi approfondies.

C'est la première fois, selon lui, que le Roundup est testé sur le long terme. Jusqu'à présent, seul le principe actif du Roundup sans ses adjuvants avait été testé plus de six mois. « Ce sont les meilleurs tests qu'on peut avoir avant d'aller tester chez l'homme », a dit le chercheur.

Une étude faite dans le plus grand secret
Jusqu’en 2011, les chercheurs ont travaillé dans des conditions de quasi-clandestinité, rapporte le Nouvel Observateur. Ils ont crypté leurs mails, se sont interdit toute conversation téléphonique et ont même camouflé leur étude par une autre tant ils craignaient que les multinationales de la semence s'en mêlent.

Le récit de l'opération démontre également la difficile récupération de semences de maïs OGM NK 603, propriété brevetée de Monsanto, avant la fabrication de croquettes dans le secret le plus total.

Le groupe Auchan et Carrefour participent au financement
Selon le Nouvel Observateur, les groupes Auchan et Carrefour se sont réunis pour l'occasion en association. Depuis l'affaire de la vache folle, la grande distribution serait frileuse d'un nouveau scandale alimentaire. A tel point que c’est Gérard Mulliez, fondateur du groupe Auchan, qui a débloqué les premiers financements. La Fondation suisse Charles Léopold Mayer, qui encourage les progrès de l'homme par la science, a également contribué au financement.


Des OGM dans notre assiette

En France, les OGM sont relativement peu présents dans les champs, mais omniprésents dans nos assiettes. On peut les retrouver directement dans certains produits, mais aussi indirectement dans de nombreux produits issus de l’élevage des animaux. Dans nos aliments quotidiens, les OGM se retrouvent sous la forme d’ingrédients et/ou d’additifs issus de plantes transgéniques, principalement soja, maïs ou colza. La réglementation impose que l’étiquetage signale ces produits lorsqu’il contiennent plus de 0,9% d’OGM.

La fondation Greenpeace a dressé une liste complète des aliments et des distributeurs chez qui l'on trouve le plus d'OGM :

Sans surprise, les produits biologiques sont garantis sans OGM, tandis que les produits premier prix à l'instar de « Marque Repère » et « Eco + » (E. Leclerc), « Bien Vu » (Système U), « Pouce » (Auchan) ou encore « Winny » (Cora), en sont les plus chargés.

Au niveau des aliments, tous les types sont touchés. On retrouve énormément d'OGM dans les produits laitiers comme dans le beurre, les fromages industriels, les yahourts/crèmes dessert et les glaces, où seules les biologiques en sont exemptes. Ils sont aussi très concentrés dans la viande et la charcuterie. Nettement moins dans le poisson. Les produits à base de céréales comme le pain, les céréales pour le petit déjeuner, ou les biscuits sont également concernés. Les aliments pour animaux de compagnie ne sont pas non plus épargnés.
http://www.leparisien.fr/societe/consommation-d-ogm-une-etude-revele-un-ris…

Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 23 Sep 2012, 08:54    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

Je n'avais pas encore vu les photos, ça fait froid dans le dos ! Et bravo à Corinne Lepage qui une fois de plus est dans le coup !

L'impact sur l'élevage (le titre laisserait croire que les éleveurs français préfèrent nous faire bouffer de la m....e, je n'ose y croire !) :

Citation:
La possible interdiction des OGM inquiète les éleveurs français

L'étude qui pointe du doigt les risques sanitaires du maïs OGM de Monsanto pourrait conduire le gouvernement à prendre des mesures d'interdiction des importations. Or l'alimentation utilisée par les éleveurs français est rarement exempte d'OGM.

Les OGM sont interdits dans les champs français depuis 2008 mais, importés d'Amérique Latine ou des Etats-Unis, ils représentent une part significative dans l'alimentation de près de 80% des élevages. C'est en tout cas ce que reconnaissent aujourd'hui les professionnels du secteur que l'étude sur les risques sanitaires du maïs NK603 de Monsanto inquiète.

Si les effets sur la santé mis en avant par les chercheurs indépendants était confirmés, le gouvernement s'est engagé à prendre des mesures d'interdiction à l'importation. Touchera-telle uniquement ce maïs - qui n'est pas importé en France - ou d'autres OGM destinés à l'alimentation animale ? Voilà ce qui inquiète les éleveurs français. Ces derniers importent beaucoup de soja, une plante riche en protéines qui est très peu cultivée en France mais représente un tiers de l'alimentation des élevages.

"La France est dépendante à 40% pour ses besoins en protéines, essentiellement du soja. Or, sur le marché mondial, le produit standard est OGM", souligne Valérie Bris, responsable de l'alimentation animale chez Coop de France, qui représente 70% des entreprises du secteur. Selon elle, à peine un quart du cheptel français dispose d'une alimentation garantie sans OGM. "A l'inverse, 75 à 80% sont sur de l'alimentation standard, c'est-à-dire clairement indiquée OGM sur l'étiquette" précise Valérie Bris.

Le ministère de l'Agriculture, qui ne dispose pas de ces données, indique que la France n'importe pas de maïs génétiquement modifié, a fortiori de maïs NK603, car le premier producteur européen dispose de volumes suffisants pour sa consommation.

Faut-il interdire les importations ?

Une interdiction d'importer du maïs NK603 n'aurait donc qu'un effet théorique en France, sauf si elle était élargie au niveau de toute l'Union européenne. Stéphane Le Foll s'est engagé jeudi 20 septembre à retirer les autorisations d'importations de "ce type de produits" si l'avis de l'Agence nationale se sécurité sanitaire (Anses) confirmait les conclusions de l'étude de Gilles-Eric Séralini, sans préciser si l'ensemble des produits génétiquement modifiés pourraient être concernés.

Le ministre a également déclaré qu'il porterait le cas échéant une demande similaire, portant aussi sur l'homologation des produits, au niveau européen, où sont attribuées les autorisations de culture et d'importation - une quarantaine de produits au total.

Une étude approfondie de tous les produits OGM est défendue par Gilles-Eric Séralini, auteur de l'étude choc publiée mercredi montrant une augmentation présumée de cancers chez les rats nourris aux OGM, et par Corinne Lepage qui ont mis en cause jeudi l'honnêteté de l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) sur ce sujet.

L'Anses donnera son avis dans un mois

Selon l'un des co-auteurs, Nicolas Defarge, les conclusions alarmantes sur la santé des rats nourris au maïs NK603 pourraient être extrapolées aux autres OGM. "Si on fait (cette étude) avec du soja Round up Ready (un autre OGM de Monsanto-NDLR) comme celui qu'on importe, on va trouver des résultats similaires", estime-t-il.

Une éventuelle interdiction d'importer des OGM, notamment du soja, ferait augmenter sensiblement les coûts de l'alimentation du bétail en France, selon Coop de France. "Si c'est une mesure française, cela mettra l'élevage dans une situation de compétitivité désastreuse comparé aux autres pays européens", estime Valérie Bris, soulignant par exemple que le soja garanti sans OGM est en moyenne 12% plus cher. De sorte qu'au niveau européen, les interdictions d'importer pourraient conduire à des ruptures d'approvisionnement dans l'alimentation du bétail.

Afin de garantir cet approvisionnement, l'Union européenne a par ailleurs autorisé depuis 2011 l'importation de substances OGM non-autorisés, à hauteur maximale de 0,1% des volumes, pour l'alimentation animale. L'UE importe environ 70% des protéines de ses élevages, soit plus de 40 millions de tonnes de soja majoritairement OGM, selon les chiffres des autorités européennes. L'avis de l'Anses sur les conclusions de l'étude du Criigen, un institut de recherche cofondé par Gilles-Eric Seralini et Corinne Lepage, sera rendu aux ministres concernés d'ici un mois.


http://www.challenges.fr/entreprise/20120922.CHA1121/la-possible-interdiction-des-ogm-inquiete-les-eleveurs-francais.html
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 064
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 367
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Dim 23 Sep 2012, 10:40    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

Sans doute les OGM sont la cause de ces tumeurs chez les rats qu'on voit en photo, ceci dit , il y a 20 ans , mon fils avait un rat de ce type, il a vécu 3 ans , puis petit à petit une tumeur a poussé sur un côté un peu comme celui de gauche sur les photos plus haut, en l'espace de 6 mois ça a pris une proportion impressionnante , mais le rat ne semblait pas en souffrir, il mangeait et vivait normalement , à l'époque on ne parlait pas d'OGM, on a fini par le faire euthanasier quand vraiment c'était devenu si gros qu'il ne pouvait plus de déplacer , le veto nous avait dit que c'était très courant chez ces animaux.

Pour autant les OGM mieux vaut éviter!
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 23 Sep 2012, 12:00    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

Laure a écrit:
Sans doute les OGM sont la cause de ces tumeurs chez les rats qu'on voit en photo, ceci dit , il y a 20 ans , mon fils avait un rat de ce type, il a vécu 3 ans , puis petit à petit une tumeur a poussé sur un côté un peu comme celui de gauche sur les photos plus haut, en l'espace de 6 mois ça a pris une proportion impressionnante , mais le rat ne semblait pas en souffrir, il mangeait et vivait normalement , à l'époque on ne parlait pas d'OGM, on a fini par le faire euthanasier quand vraiment c'était devenu si gros qu'il ne pouvait plus de déplacer , le veto nous avait dit que c'était très courant chez ces animaux.
Pour autant les OGM mieux vaut éviter!

Ce qui ressort de l'étude, c'est qu'il y a 50 à 80% des rats OGM qui développent des tumeurs, contre seulement 30% chez les rats témoins et qu'en plus, elles apparaissent beaucoup plus tôt. Mais je ne doute pas qu'il va y avoir d'autres études pour nous prouver le contraire !

L'aspect juridique de la question :

Citation:
Peut-on interdire le maïs OGM NK 603 ?

Suite aux résultats de l'étude révélant la toxicité d'un maïs transgénique sur les rats, la question des possibilités de retrait de son autorisation se pose. Est-ce juridiquement faisable ?
La divulgation des résultats de l'étude du Professeur Séralini montrant la toxicité d'un maïs transgénique, le NK 603, développé par la société Monsanto, suscite de nombreuses réactions. Au-delà de la légitime question relative à la révision des méthodes d'évaluation des OGM, se pose en urgence celle de savoir s'il est juridiquement possible de retirer l'autorisation de ce maïs, voire des autres OGM présentant des caractères communs.

Autorisé pour l'alimentation humaine et pas forcément étiqueté

Une première mise sur le marché du maïs NK 603 a été autorisée pour dix ans par une décision de la Commission du 19 juillet 2004. "Le produit peut servir aux mêmes utilisations que n'importe quel autre maïs, à l'exception de la culture et de l'alimentation", précise la décision. Une deuxième autorisation de mise sur le marché "en tant que nouveaux aliments ou nouveaux ingrédients alimentaires", cette fois, a été donnée par l'exécutif européen par une décision du 3 mars 2005. La première de ces autorisations a été donnée sur le fondement de la directive 2001/18. La seconde a été prise sur celui du règlement 258/97, dont la procédure a été remplacée par celle prévue par le règlement 1829/2003.

La seule utilisation pour laquelle cet OGM n'est pas autorisé dans l'UE est la culture. Celle-ci ne devait toutefois pas tarder car Monsanto a formulé une nouvelle demande en ce sens parallèlement à une demande de renouvellement des autorisations existantes, toutes deux sur le fondement du règlement 1829/2003. L'autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a rendu un avis favorable à ces demandes le 11 juin 2009.

En tout état de cause, cet OGM est autorisé depuis plus de huit ans dans l'Union européenne pour la transformation, pour l'alimentation animale mais aussi l'alimentation humaine.

Le maïs NK 603 peut donc se retrouver potentiellement dans des produits destinés à l'alimentation humaine, même si "l'alimentation animale reste (…) à ce jour le principal débouché des PGM en Europe", explique Eric Meunier de l'association Inf'OGM . Plus grave, l'obligation d'étiquetage existe en Europe si l'OGM est directement incorporé à ces produits. En revanche, elle ne l'est pas dans le cas de produits issus d'animaux nourris aux OGM. Cette absence d'étiquetage "empêche les citoyens de savoir ce qu'ils consomment", dénonce le spécialiste.

Clause de sauvegarde et mesure d'urgence

La législation européenne applicable aux OGM est complexe et les autorisations peuvent être prises sur différents fondements. Mais, qu'il s'agisse de la directive 2001/18 ou du règlement 1829/2003 sur la base desquelles ont été délivrées ces autorisations, il est prévu des procédures d'urgence.

La fameuse "clause de sauvegarde" prévue par la directive permet à un Etat membre de "limiter ou interdire, à titre provisoire, l'utilisation et/ou la vente" d'un OGM dont il a des raisons précises de considérer qu'il présente "un risque pour la santé humaine ou l'environnement" en raison "d'informations nouvelles ou complémentaires". Il doit en informer les autres Etats membres et la Commission qui doit prendre une décision dans les 60 jours.

De même, le règlement 1829/2003 prévoit la possibilité de prendre des "mesures d'urgence" lorsqu'un produit est "de toute évidence, susceptible de présenter un risque grave pour la santé humaine, la santé animale ou l'environnement" ou si, au regard d'un avis de l'Efsa, "il apparaît nécessaire de suspendre ou de modifier d'urgence une autorisation". La réglementation prévoit que, lorsque le risque ne peut être maîtrisé de façon satisfaisante par l'Etat concerné, la Commission "arrête sans délai, de sa propre initiative ou à la demande d'un Etat membre, en fonction de la gravité de la situation" la mesure. Dans des situations d'urgence, la Commision peut aussi arrêter les mesures à titre provisoire avant de les confirmer, modifier, abroger ou proroger, sous 10 jours.

Le règlement prévoit aussi la possibilité pour un État membre, après avoir informé officiellement la Commission de la nécessité de prendre des mesures d'urgence et que celle-ci ne l'a pas fait, la possibilité qu'il prenne des mesures conservatoires. Dans ce cas, il doit en informer immédiatement les autres États membres et la Commission. Dans un délai de 10 jours, la Commission saisit le Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale en vue de la prorogation, de la modification ou de l'abrogation des mesures conservatoires nationales.

Autrement dit, ces textes permettent de retirer les autorisations du maïs NK 603 à titre conservatoire avant même la réalisation de contre-expertises. Ce qui donne un fondement juridique à la demande de José Bové, vice-président de la commission de l'agriculture et du développement rural au Parlement européen, qui réclame à la Commission de suspendre "immédiatement les autorisations de mise en culture et d'importation d'OGM". Corinne Lepage, présidente d'honneur du CRIIGEN et députée européenne, confirme que "l'interdiction est possible dès lors qu'il y a des éléments nouveaux".

Saisie des autorités sanitaires

Toutefois, tant la France que la Commission européenne ont décidé de saisir préalablement les autorités sanitaires : Anses et HCB pour la première, Efsa pour la seconde. "Si les résultats sont concluants, Stéphane Le Foll défendra au niveau européen l'interdiction de ces OGM", a déclaré hier le Premier ministre.

Pour Eric Meunier d'Inf'OGM,"deux cas de figures sont possibles. Soit les experts saisis considèrent que l'étude n'est pas valable ou n'apporte pas de nouvelles données scientifiques, et les pouvoirs publics n'iront pas plus loin. Soit ils considèrent qu'il y a de nouvelles données scientifiques et la Commission est juridiquement en position de reprendre l'autorisation. Si elle ne le fait pas, les Etats membres peuvent prendre eux-mêmes une décision".

Le risque de refus d'agir de la Commission existe car, comme le révèle Corinne Lepage, la directrice de l'Efsa a annoncé que la contre-expertise de l'étude du Professeur Séralini serait réalisée par les mêmes experts que ceux qui avaient examiné la demande d'autorisation du maïs NK 603. "Ce n'est pas acceptable déontologiquement, ni au niveau de l'intérêt général, tonne l'ancienne ministre de l'Environnement. Ces personnes ont une responsabilité morale, si ce n'est juridique".

A l'inverse, peut-on imaginer que l'avis rendu par l'Efsa puisse servir de base à l'interdiction non seulement du NK 603 mais aussi d'autres OGM ? "Tout dépendra de l'avis des experts, qui doivent se positionner sur sa portée", indique Eric Meunier.

Autre hypothèse : celle d'une discordance entre l'avis de l'Anses et celui de l'Efsa ? "La France pourra prendre une mesure d'urgence mais la Commission pourra la contraindre à la lever si elle est soutenue par une majorité qualifiée des Etats membres", explique Eric Meunier, ce qu'elle n'a pu faire dans le cas de l'interdiction de mise en culture du MON 810.

Laurent Radisson

http://www.actu-environnement.com/ae/news/OGM-NK603-Monsanto-interdiction-clause-sauvegarde-mesures-urgence-16619.php4

En attendant, mangez du gibier !
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Dernière édition par icare le Dim 23 Sep 2012, 17:33; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 064
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 367
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Dim 23 Sep 2012, 14:19    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

Et en plus c'est bon le gibier!
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Z1
Z

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2009
Messages: 2 530
Point(s): -4
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Dim 23 Sep 2012, 18:51    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

un film documentaire de Jean-Paul Jaud sur le sujet sort mercredi dans les salles "tous cobayes"

Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 23 Sep 2012, 19:06    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

Dés le 26 septembre, chacun pourra voir au cinéma le film choc de Jean-Paul Jaud, "Tous Cobayes ?", adapté du livre de Gilles-Eric Séralini, et les terribles images des rats étouffant dans leurs tumeurs. Des images qui vont faire le tour de la planète et d’internet, puisqu'elles seront diffusées sur Canal+ (au "Grand Journal" du 19 septembre) et sur France 5 (le 16 octobre dans un documentaire).
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Z2
Z

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2009
Messages: 16 777 201
Point(s): -7
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Lun 24 Sep 2012, 13:58    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

Citation:
Ardèche Aubenas

« Les OGM sont des éponges à pesticides »



Jean-Paul Jaud, samedi, devant l’affiche de son film. La séance, en avant-première nationale, était complète.


Dans son premier film, le réalisateur de Canal (les matchs de foot…) filmait la cantine bio de Barjac. C’était “Nos enfants nous accuseront.” Le suivant, “Severn, la voix de nos enfants” retrouvait la jeune Severn, dix-huit ans après son discours au Sommet de Rio où elle interpellait les puissants. Les deux étaient tournés en partie à Barjac.

Sous la beauté, le poison
Ce n’est pas le cas du troisième film, pourtant, pour Jean-Paul Jaud, tout a commencé dans ce village du Gard, quand Gilles-Eric Seralini lui a proposé à la fin du tournage de “Severn” de filmer l’étude qu’il était en train de mener. « Ici, c’est très beau. Mais sous la beauté, dans les champs, dans les vignes, il y a le poison, il ne faut pas l’oublier. »

Pendant deux ans, Jean-Paul Jaud va filmer les tumeurs qui grossissent sous la peau des rats. « C’était très dur de garder le secret, et c’était très dur de faire ça à des rats, il y avait un sentiment de culpabilité énorme. Mais on leur a fait ni plus ni moins que ce que les firmes nous font. » Des cobayes… « Les OGM sont des éponges à pesticides, sauf qu’ils sont irréversibles. S’ils arrivent dans la nature, c’est la fin du bio et de toute autre alimentation saine. On ne maîtrisera plus rien. »

Le réalisateur rappelle que 80 % des animaux d’élevage sont déjà nourris avec des farines de soja et de maïs transgéniques. « Il faut tout changer ! Dire non à cette agriculture chimique et mortifère. On vous dit que les OGM permettront de nourrir tout le monde. C’est faux ! La productivité est moindre dans les parcelles traitées. Les sols souffrent, les plantes se modifient et elles n’arrivent plus à pousser. » Pour Jean-Paul Jaud, les choses sont claires : « On a fait un pacte avec le diable. »

http://www.ledauphine.com/ardeche/2012/09/23/les-ogm-sont-des-eponges-a-pes…

Revenir en haut
belen
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2011
Messages: 380
Localisation: Val d Oise
Race de chien: SBT
mode de chasse: Battue/Affut gros gibier
Point(s): 389
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Lun 24 Sep 2012, 15:16    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

D'après plusieurs spécialistes, la "race" de rats utilisés est sujette à des tumeurs et diverses maladies même avec du mais bio ..... , d'ailleurs ce même test a été réalisé sur 3 ans avec des porcs (système digestif plus proche de l'homme) et aucun des porcs n'étaient visiblement atteints d'une quelconque maladie ....
Enfin c'est toujours la version de l'un contre la version de l'autre, difficile de ce faire une idée !


Revenir en haut
lecavalierdelombre
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2009
Messages: 6 066
Localisation: Hérépian 34600
Race de chien: Jagd, Fauve, York, B.A
mode de chasse: Battue.
Poissons (20fev-20mar) 猪 Cochon
Point(s): 6 015
Moyenne de points: 0,99

MessagePosté le: Lun 24 Sep 2012, 16:05    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

Euh....! Trafiquer les semances, essayer de remplacer dame nature pour motif gagner de l'argent
et pour moi suffisament louche pour m'en mefier comme le lait sur le feu.
Nous avons eu déjà un avertissement et malheureusement pas sans frais, avec les bovins nourris
avec la farine animale (voila que nos vaches sont devenues carnivores).
Là aussi il y avait les pour et les contres.
_________________

Quand ton chien est bon, pas besoin de le dire...........Tout le monde le sait!


Revenir en haut
Z2
Z

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2009
Messages: 16 777 201
Point(s): -7
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Lun 24 Sep 2012, 16:15    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant




Et puis j'utilise parfois du RoundUp sur les ronces ...... quand je vois ce que ça donne ça ne me rassure pas de savoir que je doive en manger Evil or Very Mad


Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Lun 24 Sep 2012, 19:56    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

belen a écrit:
D'après plusieurs spécialistes, la "race" de rats utilisés est sujette à des tumeurs et diverses maladies même avec du mais bio ..... , d'ailleurs ce même test a été réalisé sur 3 ans avec des porcs (système digestif plus proche de l'homme) et aucun des porcs n'étaient visiblement atteints d'une quelconque maladie ....
Enfin c'est toujours la version de l'un contre la version de l'autre, difficile de ce faire une idée !

Sauf que trois ans sur des porcs, si on fait un ratio poids/longévité c'est sans doute beaucoup trop court. Pourquoi les expériences sur les rats précédentes s'étaient elles arrêtées à 90 jours ?
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Milet30
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2010
Messages: 7 056
Localisation: Gard
Race de chien: Beagle
mode de chasse: Battue
Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 7 072
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 24 Sep 2012, 20:04    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

Bien d' accord avec toi Albert Okay , pour de l' argent beaucoup sont près à faire et dire n 'importe quoi , du moment que l'on sort du Naturel il y a forcément pour moi anguille sous roche , il y a bien longtemps que je ne fais plus confiance avec des personnes comme ça Rolling Eyes .
_________________
" Pour ceux qui croient , aucune preuve n 'est nécessaire .
Pour ceux qui ne croient pas , aucune preuve n 'est possible ".

Stuart Chase .


Revenir en haut
belen
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2011
Messages: 380
Localisation: Val d Oise
Race de chien: SBT
mode de chasse: Battue/Affut gros gibier
Point(s): 389
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Mar 25 Sep 2012, 07:06    Sujet du message: O.G.M. Répondre en citant

Eh les gars, je suis loin d'être pour les OGM , c'est même l'inverse .... C'est juste que faire une polémique en utilisant une souche de rat qui de toute façon meurt de tumeur après trois ans en étant bien nourri j'en vois pas l'interet Okay , si tu manges des ogm sur ton lit de mort, bah tu vas mourir Mr. Green
Après pourquoi 90jrs pour les rats, 3 ans c'est pas assez, beaucoup de bonne question dont clairement je ne possède pas les réponses Embarassed ,j'explique simplement que ce spécialiste disait que 80% de cette race de rat meurt de tumeur après 2 ans, donc comme l'étude le montre ....


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:47    Sujet du message: O.G.M.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LA CHASSE -> Actualités / Divers -> Environnement Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  


Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua

Voir les messages sans réponses