Le Forum Chasse et Chien Index du Forum

 

 

Le Forum Chasse et Chien

 FAQFAQ   RechercherRechercher   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'explosion démographique du sanglier

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LE GIBIER -> Les Gibiers -> Le Sanglier
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kerry
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2009
Messages: 4 572
Localisation: Bord de Seille
Race de chien: FOX TERRIER
mode de chasse: battue
Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Point(s): 4 633
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2012, 17:53    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

Sangliers

Contre leur prolifération en Europe, "des solutions plutôt locales que nationales" (étude)



Publié le jeudi 04 octobre 2012 - La France Agricole.fr

 

Une étude en français publiée sur le site d'Elo (European Landowners' Organisation) se penche sur les conséquences de « l'explosion démographique du sanglier en Europe » et tente d'apporter par son analyse des pistes de réponses à ces invasions qui constituent un véritable fléau pour les terres agricoles, et qui inquiète à présent certaines zones urbaines dans l'UE.
 
« L’exceptionnelle explosion du grand gibier notamment du sanglier, dans la plupart des pays européens », que l'étude attribue tant à l'évolution des emblavements des cultures refuges qu'au changement climatique ou une régulation déficiente par la prédation ou la chasse, « génère des difficultés de gestion qui concernent à la fois les villes et le milieu rural », préviennent les auteurs.
 
Le sanglier, « devenu un animal de moins en moins timoré vis-à-vis de l’homme », est « de plus en plus considéré comme invasif » dans la mesure où l'explosion de leur nombre est telle (« augmentation de quatre ou cinq fois en moyenne par pays en vingt ans ») que les « pressions sur les différents territoires agricoles et urbains ainsi que sur les infrastructures routières, sont devenues trop importantes », précise l'étude.
 
Sur ce terrain la surpopulation du sanglier sauvage affecte plus particulièrement l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la France, l'Italie, le Luxembourg et le Portugal, selon le document.
 
Ces invasions croissantes sous-tendent des problèmes d'ordre économique, notamment dans les cultures où les dommages « augmentent chaque année », sanitaire avec « un risque de prolifération de maladies » ou humain avec l’augmentation du risque des accidents routiers induits par l'animal d'un gabarit conséquent et robuste.
 
« Tous ces problèmes nécessitent une intervention rapide pour endiguer ce phénomène », martèle l'étude. Mais déjà ses auteurs ont constaté que « l’utilisation d’un nourrissage dissuasif bien ciblé (l'agrainage, NDLR), une pratique de tirs moins restrictive et une pratique agricole plus réfléchie sont des solutions envisageables pour une réduction efficace de ces populations » de sangliers.
 
En zones rurales, l'étude constate que les populations de sangliers profitent de la progression importante durant les vingt dernières années de trois des cultures les plus influentes pour leur régime alimentaire, leur croissance, et leur quiétude y compris vis-à-vis des chasseurs, « à savoir le maïs, le colza et la moutarde ». La progression de cette dernière a offert aux sangliers un couvert végétal refuge en hiver.
 
Alors que dans le passé « les corridors et trames vertes entre les bois » étaient « principalement formés de prairies », ils sont à présent « également constitués de cultures de moyenne hauteur, permettant au sanglier de se déplacer discrètement d’une forêt à l’autre, sans risque », explique l'étude.
 
L'étude relève que le problème de la prolifération des sangliers en Europe « a besoin de solutions locales, plutôt que (d'une solution) nationale », dans une « approche équilibrée utilisant diverses mesures. La suppression du nourrissage, qui n’est pas accompagnée par une décision d’augmentation des périodes annuelles de chasse, ne résoudra pas le problème de la surpopulation des sangliers, des dégâts croissants des cultures et des accidents sur les routes. Plus qu’une politique d’interdiction du nourrissage dissuasif, il est nécessaire de trouver des solutions avec l’ensemble des acteurs parties prenantes de ce problème », conclue l'étude.
 
 
Les propositions de l'étude :
- acceptation d’une période de prélèvement intensif transitoire, le temps de ramener les populations à un niveau équilibré,
- agrainage dissuasif en période sensible pour les cultures, et pour préserver les prairies,
- extensions des périodes de chasse,
- mise en place de cultures faunistiques, du type pollinisateur pour améliorer la biodiversité et les populations d’insectes en bordure des forêts, facilitant également le tir,
- mise en place de corridors de tir parallèles ou non au semis,
- garantir des espaces de quiétude pour le gibier dans les différentes forêts,
- inciter à une meilleure collaboration entre les différents acteurs du milieu rural,
- éliminer toutes sortes de restriction de tir,
- monitorage sur plusieurs saisons.

 
http://www.europeanlandowners.org/files/pdf/2012/Etude explosion demogaphiq…

 
_________________
Ce qu'il y a de meilleur chez le chasseur...? C'est le chien! (Jean des Airelles)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 29 Oct 2012, 17:53    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lemou21
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2010
Messages: 1 185
Localisation: Cote d'or
Race de chien: anglo x griffon
mode de chasse: battues
Gémeaux (21mai-20juin)
Point(s): 1 193
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer 31 Oct 2012, 10:33    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

j ai pris le temps de le lire et il demonte beaucoup d idées recues!

c est bien qu un tel rapport soit nommé dans un magasine agricole
_________________
"La nature nous a donné 2 oreilles et seulement 1 langue, afin de savoir écouter davantage et parler moins"


Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Mer 31 Oct 2012, 10:59    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

Je l'avais déjà passé dans "un rapport de plus", mais du coup, je l'ai supprimé ! comme ça on lit pas tout
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Ven 2 Nov 2012, 17:16    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

Citation:
La Gaule, 2 millions de sangliers !

Poussée par les chiens, cette impressionnante compagnie de sangliers semble figée sur le chemin, apparemment incapable de prendre la fuite. Un comportement étrange pour un animal réputé pour sa ruse et sa combativité. Crédits photo : STEPHANE BREGEON


Dans de nombreux départements, le nombre de sangliers a littéralement explosé. Les «bêtes noires» sont partout, à la campagne… comme en ville. Et le coût de leurs dégâts, pour les cultures, dépasse les 50 millions d'euros annuels.

Haro sur la «bête noire». Les sangliers sont partout. Dans les rues des grandes villes, comme la semaine dernière dans le centre de Chambéry, où une compagnie en maraude a semé la panique. Dans les cultures agricoles, où leurs dégâts annuels se chiffrent à plus de 50 millions d'euros. Voire dans les jardins et les potagers en bordure des maisons. Plus préoccupant encore, ils sont désormais à l'origine de plus de 60 % des quelque 40.000 accidents de la route impliquant chaque année des animaux sauvages. Au point que, depuis 2009, un «plan national de maîtrise du sanglier» a été mis en place - par Jean-Louis Borloo - pour permettre aux préfets d'organiser des battues administratives et de réguler dans l'urgence les populations.

Prises sous tous les angles, d'innombrables photos de sangliers font régulièrement la une des journaux régionaux et le bonheur de la presse cynégétique, qui tente de répondre aux enjeux parfois contradictoires de la prolifération des sangliers. Jamais la France n'avait connu un tel nombre de Sus scrofa: sans doute plus de 2 millions d'individus, soit près de quatre fois la somme des prélèvements annuels effectués par les chasseurs (550.000 en 2010-2011 et 522.000 en 2011-2012). Un phénomène qui ne touche plus seulement le monde rural, mais qui s'étend désormais aux grandes agglomérations. «Si le nombre de grands animaux a explosé, rappelle Humbert Rambaud, rédacteur en chef du magazine Jours de chasse, les villes n'ont pas cessé de s'étendre, rejoignant peu à peu l'espace vital des sangliers. D'où des incursions de plus en plus fréquentes dans les parcs, les jardins et même... des magasins.»

Tous les départements sont concernés par la multiplication des sangliers

Comment en est-on arrivé là? «Nous faisons face à une situation difficile, explique Benoît Guibert, spécialiste des dégâts de grand gibier à la Fédération nationale des chasseurs (FNC). Car nos études ont mis en évidence de profondes disparités régionales. En dépit des annonces fracassantes et souvent sans nuances sur l'explosion du nombre des sangliers, seuls 10 % des communes françaises, soit 3 200 sites, concentrent 75 % de la totalité des dégâts indemnisés. En revanche, tous les départements font face à un ou plusieurs «points noirs».»

La multiplication sans précédent des sangliers peut s'expliquer par une combinaison de plusieurs facteurs, souvent très complexes. En premier lieu, le changement des pratiques agricoles, et notamment l'augmentation des surfaces cultivées en maïs, ainsi que la généralisation des grandes exploitations ont leur part de responsabilité. Les territoires se sont modifiés, facilitant l'accès des animaux sauvages à une nourriture abondante. Pour tenter d'y remédier, les chasseurs ont été contraints d'avoir recours à un «agrainage» massif (en clair, on les nourrit en forêt) afin de les y fixer et d'éviter qu'ils aillent vagabonder dans les cultures. Une pratique à risque qui, parfois, a fait plus de mal que de bien, en concentrant artificiellement d'importantes populations d'animaux bien nourris, plus rapidement adultes et en âge de s'accoupler. Les conditions climatiques, plus douces depuis quelques années au printemps, ont également joué un rôle important dans la hausse de la fécondité des femelles. «Le taux d'accroissement moyen annuel des sangliers se situe entre 60 et 200 %, précise Antoine Berton, rédacteur en chef du Chasseur français. Dans de bonnes conditions environnementales et en l'absence d'un prélèvement raisonné de la part des chasseurs, une population peut rapidement se développer dans un massif et provoquer les problèmes que l'on connaît aujourd'hui.»

Autres causes avancées par la FNC: la «déshérence cynégétique», ou la baisse du nombre des chasseurs et leur inégale répartition selon les régions, ainsi que l'impact des «territoires non chassés», zones difficiles d'accès, réserves et espaces privés fermés à la chasse, dans lesquels les sangliers trouvent refuge et nourriture abondante. Il faut aussi rappeler le rôle de la tempête de 1999, qui a couché des pans entiers de forêts, rendant la chasse presque impossible. Par ailleurs, la mise en place des «plans de chasse», depuis les années 70, et la profonde révolution des moeurs qui l'a accompagnée pèsent d'un poids très lourd sur la situation actuelle. Appliquée aux sangliers, cette culture préservatrice a inscrit dans le marbre la protection des laies meneuses (femelles âgées dominantes qui dirigent les compagnies) et des laies suitées (femelles suivies de leurs marcassins). Les plans de chasse ont aussi incité les chasseurs à privilégier le tir des animaux jeunes et à épargner les femelles en âge de procréer. «Une gestion formidable, mais parfois à double tranchant, assure Antoine Berton. Si nous avons pu maintenir et faire croître de belles populations de sangliers dans plusieurs régions, la machine s'est emballée et un certain nombre de sociétés de chasse se sont retrouvées littéralement débordées.» Plus ou moins volontairement parfois.


Pour les chasseurs, qui payent les dégâts du sanglier, l'addition est salée

Un «productivisme cynégétique» souvent commercial et condamné comme tel par la FNC. «Nous devons reconnaître que des détenteurs de droits de chasse ont pu organiser par endroits une surpopulation, déplore Benoît Guibert. Confrontés à un prix très élevé de location des territoires et soucieux de conserver ou d'attirer de nouveaux actionnaires, ou tout simplement de faire du profit, certains n'ont pas hésité à effectuer des lâchers de sangliers, à pratiquer un agrainage démesuré et un plan de chasse largement sous-évalué. Ce mode de gestion est un mal contre lequel les fédérations doivent lutter, sans tenir compte des intérêts de certains groupes ou sociétés de chasse.»

Au bout du compte, pour les chasseurs, l'addition est salée. En 2011, ils ont ainsi dû acquitter la somme colossale de 50 millions d'euros, dont 38 millions versés directement aux agriculteurs, pour rembourser les dégâts dans les cultures imputables au grand gibier et plus particulièrement au sanglier. «Mais ce système de remboursement, décidé il y a plus de quarante ans, est-il toujours justifié et d'actualité? se demande Paul-Henry Hansen-Catta, directeur de la rédaction de Plaisirs de la chasse. En effet, de récentes dispositions réglementaires libéralisent la «destruction» des sangliers, en cas de surpopulation, sans faire appel aux chasseurs. Pourquoi donc les chasseurs devraient-ils continuer à payer?»


http://www.lefigaro.fr/environnement/2012/11/02/01029-20121102ARTFIG00419-la-gaule-2-millions-de-sangliers.php
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 051
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 352
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Sam 3 Nov 2012, 06:39    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

Géniale la photo !
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Milet30
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2010
Messages: 7 056
Localisation: Gard
Race de chien: Beagle
mode de chasse: Battue
Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 7 072
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam 3 Nov 2012, 21:51    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

Citation:
La Gaule, 2 millions de sangliers !

Poussée par les chiens, cette impressionnante compagnie de sangliers semble figée sur le chemin, apparemment incapable de prendre la fuite. Un comportement étrange pour un animal réputé pour sa ruse et sa combativité.






Figée oui , mais pour la simple et bonne raison que ces sangliers ont senti ou vu la personne qui les prenait en photo tout simplement Rolling Eyes , la preuve c 'est que tous ou presque regardent dans la même direction Cool , j' ai pour ma part encore jamais vu des sanglier fuir , puis s'arrêter sans ne plus savoir ou aller par la suite , moi j'aurais mis des moutons à la place des sangliers vu comment est prise cette photo , avec les chiens qui les tiennent groupés .
_________________
" Pour ceux qui croient , aucune preuve n 'est nécessaire .
Pour ceux qui ne croient pas , aucune preuve n 'est possible ".

Stuart Chase .


Revenir en haut
Lebjac
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2010
Messages: 1 210
Localisation: Cher
Race de chien: 10 JT et 2 Drahthaar
mode de chasse: BattueGG,BillebaudeP
Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 1 218
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 4 Nov 2012, 06:29    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

Déjà vu ce genre de comportement, tous serrés les uns contre les autres et de temps en temps un qui charge et revient se remettre dans le groupe compacte. Wink
_________________
Plutôt être seul que mal accompagné


Revenir en haut
Milet30
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2010
Messages: 7 056
Localisation: Gard
Race de chien: Beagle
mode de chasse: Battue
Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 7 072
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 4 Nov 2012, 18:42    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

Lebjac a écrit:
Déjà vu ce genre de comportement, tous serrés les uns contre les autres et de temps en temps un qui charge et revient se remettre dans le groupe compacte. Wink


Le bélier certainement Mr. Green
_________________
" Pour ceux qui croient , aucune preuve n 'est nécessaire .
Pour ceux qui ne croient pas , aucune preuve n 'est possible ".

Stuart Chase .


Revenir en haut
Kerry
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2009
Messages: 4 572
Localisation: Bord de Seille
Race de chien: FOX TERRIER
mode de chasse: battue
Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Point(s): 4 633
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 4 Nov 2012, 18:51    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

Lebjac a écrit:

Déjà vu ce genre de comportement, tous serrés les uns contre les autres et de temps en temps un qui charge et revient se remettre dans le groupe compacte. Wink
Nous observons ça chez nous aussi où il y a des compagnies importantes, les chiens restent prudents et n'apprécient pas vraiment ce genre de formation style "tortue légions romaines"!
_________________
Ce qu'il y a de meilleur chez le chasseur...? C'est le chien! (Jean des Airelles)


Revenir en haut
rémi
Rapprocheur
Rapprocheur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2011
Messages: 173
Localisation: gard
Race de chien: jagd terrier
mode de chasse: grand gibier
Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 173
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 4 Nov 2012, 20:10    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

un peu bizarre cette photo, meme en regardant au second plan ils n'ont pas l'air de faire face aux chiens, ils ont meme l'air décontractés,cette photo n'aurait pas été prise dans un parc ? Smile

Revenir en haut
Milet30
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2010
Messages: 7 056
Localisation: Gard
Race de chien: Beagle
mode de chasse: Battue
Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 7 072
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 4 Nov 2012, 20:19    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

rémi a écrit:
un peu bizarre cette photo, meme en regardant au second plan ils n'ont pas l'air de faire face aux chiens, ils ont meme l'air décontractés,cette photo n'aurait pas été prise dans un parc ? Smile


On est bien sur la même longueur d' onde rémi Wink , c 'est ce qui expliquerait peut être ce comportement d' ailleurs Cool
_________________
" Pour ceux qui croient , aucune preuve n 'est nécessaire .
Pour ceux qui ne croient pas , aucune preuve n 'est possible ".

Stuart Chase .


Revenir en haut
rémi
Rapprocheur
Rapprocheur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2011
Messages: 173
Localisation: gard
Race de chien: jagd terrier
mode de chasse: grand gibier
Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 173
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 4 Nov 2012, 20:30    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier Répondre en citant

en effet vu la taille de certains sangliers je pense que les chiens ne seraient pas si pres! Very Happy

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:44    Sujet du message: L'explosion démographique du sanglier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LE GIBIER -> Les Gibiers -> Le Sanglier Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua

Voir les messages sans réponses