Le Forum Chasse et Chien Index du Forum

 

 

Le Forum Chasse et Chien

 FAQFAQ   RechercherRechercher   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Renards : relations prédateurs-proies

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LE GIBIER -> Les Gibiers -> Le Renard
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Ven 21 Juin 2013, 09:48    Sujet du message: Renards : relations prédateurs-proies Répondre en citant

Bon, je ne voudrais pas casser la baraque à tous les aficionados de la régulation des renards, mais depuis plusieurs années, il ressort clairement des études que l'intervention de l'homme sur ce prédateur n'a aucune influence sur les densités, ni de renards (lorsqu'un adulte disparaît d'un territoire, il est rapidement remplacer par un autre en quête d'un territoire riche en proies), ni de gibier (la prédation du renard étant majoritairement concentrée sur les rongeurs).

Pour exemple, une analyse statistique des relations entre le Renard roux Vulpes vulpes et ses espèces proies (Perdrix grise Perdix perdix, Lièvre brun Lepus europaeus et Lapin de garenne Oryctolagus cuniculus) en Allemagne de l’Ouest de 1958 à 1998
Felix Knauer, Helmut Küchenhoff & Stefan Pilz

Citation:
Les relations prédateur-proie présentent un intérêt général en écologie et ont fait l’objet d’études approfondies. Elles présentent aussi un intérêt pour la gestion efficace et le rétablissement des populations de proies. Cependant, la quantification de ces relations sur le terrain reste difficile. Nous avons analysé l’impact de la prédation du Renard roux Vulpes vulpes sur le Lièvre brun Lepus europaeus, la Perdrix grise Perdix perdix et le Lapin de garenne Oryctolagus cuniculus en utilisant les tableaux de chasse annuels en tant qu’indicateurs de population dans huit provinces allemandes sur une période de 41 ans. Les tableaux de chasse ont été testés pour vérifier qu’il n’y avait pas d’écart par rapport aux propriétés d’indicateurs de population fiables. Nous avons quantifié l’association entre les populations de proie et de prédateur dans le contexte d’autres variables telles que les conditions météorologiques et les évolutions à long terme. Nous avons utilisé un modèle de régression général pour chaque population de proie et examiné trois approches statistiques expliquant la structure des séries temporelles des données. Les modèles pour toutes les populations des espèces de proies étaient ajustés aux données de façon satisfaisante.
Tous les modèles ont montré une association négative significative entre la population de renards et la population de lièvres. Les résultats pour la population de lapins montrent un faible effet de la population de renards, mais non significatif. L’effet de la population de renards sur la population de perdrix ne peut pas être clairement différencié d’une tendance d’évolution générale. Par ailleurs, il y avait une forte évolution à long terme des populations de lièvres et de perdrix, qui pourrait être due aux changements importants dans les paysages agricoles au cours des dernières décennies. Il est important de noter que cette évolution est beaucoup plus forte que l’association avec la population de renards.
Notre étude suggère que l’aménagement de l’habitat pourrait être beaucoup plus efficace pour restaurer les populations de proies que le contrôle des renards du fait des intéractions peu importantes entre les populations de renards et les populations de proies.


Faites vous plaisir en chassant maître Goupil, mais dites-vous que ça ne change rien !
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)
Les membres suivants remercient icare pour ce message :
TOM89 (21/06/13), Coeurdesologne (21/06/13)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 21 Juin 2013, 09:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
TOM89
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2011
Messages: 1 280
Localisation: YONNE
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Taureau (20avr-20mai)
Point(s): 1 282
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 21 Juin 2013, 10:47    Sujet du message: Renards : relations prédateurs-proies Répondre en citant

Il est clair que si les communes limitrophes ne régulent pas le renard, ton effort solitaire de régulation ne sert pas à grand chose car comme dit ci-dessus ton territoire est vite investi par les renards voisins, pas trop la 1ère année mais surtout la 2ème .
_________________
Bon chien chasse de race .


Revenir en haut
Z2
Z

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2009
Messages: 16 777 199
Point(s): -9
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Ven 21 Juin 2013, 12:14    Sujet du message: Renards : relations prédateurs-proies Répondre en citant

icare a écrit:
Bon, je ne voudrais pas casser la baraque à tous les aficionados de la régulation des renards, mais depuis plusieurs années, il ressort clairement des études que l'intervention de l'homme sur ce prédateur n'a aucune influence sur les densités, ni de renards (lorsqu'un adulte disparaît d'un territoire, il est rapidement remplacer par un autre en quête d'un territoire riche en proies), ni de gibier (la prédation du renard étant majoritairement concentrée sur les rongeurs).



Si quelqu'un à l'occasion de lire (ou mieux de se le procurer pour nous le faire suivre) le dossier sur le colloque national lièvre qui s'est déroulé au mois de mai (2013) dans l'Aude , le même constat a été fait vis à vis du lièvre :

Une étude a été faite sur 2 points-tests de 200 km² (soit 20 000 ha) où ils ont mis à blanc la population renard (destruction de nuit, tir, piégeage, chasse intensive)
Arrow la population lièvre n'a pas augmenté pour autant, les populations jeunes (lièvres), elles, n'ont augmenté que de 10%.

Dès qu'ils ont arrêté de réguler les renards, immédiatement la population de renards est remontée au niveau initial , et ce sans que la population lièvre n'en soit impactée.


Revenir en haut
Laure
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 963
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 21 294
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Ven 21 Juin 2013, 14:15    Sujet du message: Renards : relations prédateurs-proies Répondre en citant

C'est peut-être pour tout cela que le renard est considéré comme très rusé, il se joue bien de tous nos stratagèmes pour le détruire!
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:12    Sujet du message: Renards : relations prédateurs-proies

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LE GIBIER -> Les Gibiers -> Le Renard Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua

Voir les messages sans réponses