Le Forum Chasse et Chien Index du Forum

 

 

Le Forum Chasse et Chien

 FAQFAQ   RechercherRechercher   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le loup fait encore parler de lui
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 1120, 21, 22  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LE GIBIER -> Espèces protégées -> Les Grands Prédateurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
icare



Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580

MessagePosté le: Lun 23 Déc 2013, 15:03    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

Revue du message précédent :

Laure a écrit:

Un intervenant expliquait que tuer le loup n'était pas une solution, qu'il fallait mieux l'éduquer à avoir peur de l'homme en lui faisant mal, à savoir le blesser pour lui faire très mal quand il s'approche des troupeaux , parceque disait il un loup mort la meute l'abandonne , alors un loup blessé elle le prend en charge , et l'accident restera gravé dans la mémoire de la meute , et elle ne reviendra plus sur le territoire ou l'un d'entre à été blessé!!!

Ce qui revient à repousser le problème chez le voisin !
Et puis, je préfère un loup mort qu'un loup blessé (on s'en serait un peu douter !)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Déc 2013, 15:03    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Laure
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 582
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 905
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Lun 23 Déc 2013, 15:21    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

je suis bien d'accord avec toi Elyane, c'est pourquoi cette intervention m'avait bien surprise!
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Erg41
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2010
Messages: 909
Localisation: Bord du Léman
Race de chien: Ratier de Prague
mode de chasse: Grand gibier
Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 934
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Lun 23 Déc 2013, 15:28    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

Je me souviens que les anciens, pour éloigner les corneilles des semis, attachaient dans le champ, par une patte, une corneille désailée...

Revenir en haut
Rameute10
Rapprocheur
Rapprocheur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2013
Messages: 128
Localisation: Aube
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: Traque
Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 128
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 23 Déc 2013, 17:24    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

Tout à fait d'accord avec toi Elyane, un bon loup est un loup mort.

Mais hélas, je crains qu'on ait atteint depuis trop longtemps, par l'incurie de nos dirigeants de quelque bord qu'ils soient, depuis près de 35 ans, un point de non retour. Car contrairement aux rapports officiels, la présence du loup est quasiment avérée depuis la fin des années 70. Mais dès le départ, ordre à été donné aux agents de l'ONC et autres fonctionnaires en charge du problème de tout passer sous silence. Les premières attaques ont été facilement mises sur le dos des chiens errants, qui ont aussi leur part de responsabilité du moins celles de leurs propriétaires inconséquents quand ce n'était pas délibéré. Cela a été facile.

Mais en 1992, compte tenu du nombre de loups déjà installés, des rencontres faites pas les promeneurs et les observations de bergers et éleveurs, l'Administration a été obligée de reconnaître la présence de canis lupus, et bizarrement on a su tout de suite qu'il venait d'Italie, pourquoi ? Parce que cela faisait de nombreuses années que les agents de l'ONC l'étudiait en grand secret.

On nous annonce une progression de la population de loups de 15% par an mais toujours bizarrement depuis 3 ans l'effectif reste "constant" à 250 animaux toujours d'après les chiffres officiels de l'Administration basés sur les chiffres de l'ONCFS. Apparemment ils seraient au moins 350 loups présents sur le territoire national couvrant un secteur sans cesse grandissant car en un peu plus de 20 ans, il est à moins de 200 km de Paris dans l'Aube, la Marne et l'Yonne et risque même d'atteindre la Belgique car les Ardennes françaises viennent d'être placées sous surveillance par l'Observatoire du Loup. Certains vont même jusqu'à prédire qu'il atteindrait les grandes forêts de l'Ile de France d'ici 3 ans.

On m'a répondu que cela est impossible car il y a trop de routes, de voies ferrées, de cours d'eau et de fréquentation dans ces forêts (sic). Ce à quoi je réponds mais il y a bien des chevreuils, des sangliers et des cervidés voir même des kangourous qui y vivent voir même pullulent. Alors pourquoi pas le loup quand on connaît son intelligence et sa capacité d'adaptation. Et le loup n'a pas été freiné pour franchir la vallée du Rhône en utilisant les ponts existants.

Ensuite, si son éradication complète est d'une part illégale en l'état de notre droit et des accords internationaux en place, rien ne nous interdit d'en réguler une partie surtout dans les secteurs où la pression du loup est devenu humainement insupportable. Il faudrait que de vrais scientifiques, totalement indépendants des différentes parties, avec des connaissances sérieuses sur l'éthologie du loup, sur son impact écologiques sur la faune animale et domestique, puissent nous donner des indication sérieuses sur les animaux à éliminer en premier, sur l'opportunité de généraliser les tirs de protection voir de défense pour les bergers et les éleveurs afin que le loup retrouve un vraie peur viscérale de l'homme et des ses animaux domestiques. Mais cela aura un impact non négligeables sur la faune sauvage, donc les chasseurs ne devront pas être totalement écartés de ces études.

L'argument de certains chasseurs qui disent que si nous participons à l'élimination de certains animaux problématiques, le coût de la prédation du loup nous reviendra au même titre que les dégâts aux cultures, c'est un non sens puisque le loup ne pourra pas, en l'état actuelle de notre législation, devenir une espèce gibier mais restera une espèce internationalement protégée mais soumise à régulation sur le territoire national.

Sachons intervenir intelligemment dans ce dossier qui nous regarde comme tous citoyens intéressés par la nature et les animaux sauvages et par leur gestion. Surtout qu'en face de nous, il faudra véritablement affronter le dogmatisme de certaines associations qui rejoint parfois le domaine du sectarisme et de l'endoctrinement, j'en veux pour preuve la véritable attaque dont a été victime un équipage de vénerie de Picardie dont le chenil a été pris d'assaut par des individus demandant l'abolition de la chasse à courre aujourd'hui, et demain de la chasse en général tout comme d'autres pratiques régionales comme la corrida. Cela fait partie de notre culture n'en déplaise à ces individus totalement obtus à toute discussion et dont les arguments sont imprégnés d'une logique partisane digne de nos bobos parisiens qui ne connaissent rien à la vie rurale et soutiennent que la nature est à tout le monde.

C'est nier le droit de propriété, et je leur répond que même dans les forêts domaniales, donc appartenant à l'Etat donc à la collectivité, on n'y accède pas comme on veut, et qu'on y fait pas ce qu'on veut. Les agents de l'ONF savent le rappeler d'une manière plus ou moins diplomatique soit par un simple rappel à l'ordre verbal soit par le biais d'une amende. En tant que chasseurs, nous payons pour exercer notre passion, donc si les anti-chasse veulent supprimer voir réduire notre activité par leur jour de non chasse, il faudra en préalable à toute discussion qu'ils commence par participer financièrement en payant une partie des loyers et des conséquences de leur demande en financçant aussi pour les dégâts du gibier (par une source autre que l'impôt sinon cela reviendrait à faire payer les chasseurs 2 fois) puisqu'ils veulent qu'on ne puisse plus chasser le dimanche ce qui aurait un effet catastrophique sur le nombre de permis validés chaque année.

J'espère ne pas trop m'être éloigné du sujet mais le problème du loup n'est pas spécifique mais rejoint le problème de la gestion de l'espace rural et sauvage dont nous sommes de fervents acteurs donc il nous regarde au même titre que les éleveurs et les associations écologistes. A titre personnel, si d'aucuns en doutait, je rappelle qu'un bon loup est un loup mort et que je suis contre ce jour de non chasse et pour la défense de la ruralité, de la nature et de nos pratiques régionales.
_________________
Hardi mes chiens, à coeur vaillant, rien d'impossible.

Mieux vaut 10 chiens pour traquer qu'un fusil ou une carabine.
Les membres suivants remercient Rameute10 pour ce message :
Laure (23/12/13), icare (23/12/13), Erg41 (24/12/13)


Revenir en haut
didier 48
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2013
Messages: 553
Localisation: lozère
Race de chien: griffon bleu de gascogne
mode de chasse: chasse du lièvre au chien cour
Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 561
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun 23 Déc 2013, 21:43    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

chez nous quand le préfet a reconnu la présence du loup , alors que depuis quelques années il s'en voyait de ci de là les gardes ONCFS ont distribués des balles caoutchouc. Par contre des cartouches au sel gros çà a jamais tué mais ça aide à mémoriser
_________________
"Le chien, c’est la vertu

Qui, ne pouvant se faire homme, s’est faite bête" Victor Hugo


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
didier 48
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2013
Messages: 553
Localisation: lozère
Race de chien: griffon bleu de gascogne
mode de chasse: chasse du lièvre au chien cour
Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 561
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun 23 Déc 2013, 21:53    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

Au sujet de la présence vielle du loup par exemple en Lozère il est officiellement là depuis deux ans, moi j'aie eu des doutes sur une attaque ou des excréments ont étés prélevés mais pas de résultats il y a environ 12ans et le premier vu bientôt 8 et puis deux ans plus tard puis cet été
sinon voilà une carte des témoignages de 1997 à 2012



Uploaded with ImageShack.us
_________________
"Le chien, c’est la vertu

Qui, ne pouvant se faire homme, s’est faite bête" Victor Hugo


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
olivierP
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 727
Localisation: Sologne (41)
Race de chien: TPD, Dachs, BFP
mode de chasse: fusil, arc, carabine
Point(s): 728
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar 24 Déc 2013, 09:29    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

Un loup blessé pris en charge par la meute... J'ai comme un doute. ça ressemble à de l’anthropomorphisme. J'aurais plutôt tendance à penser l'inverse.
La nature fait rarement preuve de pitié, et, j'imagine, les loups de compassion... Le faible et/ou blessé, il suit ou il dégage.
_________________
Au royaume des aveugles, il y a des borgnes à ne pas dépasser.
Donner c'est donner. Repeindre ses volets.
Les membres suivants remercient olivierP pour ce message :
Rameute10 (24/12/13)


Revenir en haut
eghon
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 2 727
Localisation: Sud
Race de chien: braque allemand
mode de chasse: Chasse au chien d'arret
Point(s): 32
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: Mar 24 Déc 2013, 10:09    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

difficile le dossier du loup. je comprends que ça fasse chier les éleveurs , ce sont eux qui paient les pots cassés. Mais pour l'avoir croisé à 2 reprises l'hiver dernier, c'est un animal fascinant. A la fermeture, j'irai encore le cherchez dans nos collines. Je pense qu'il faut pouvoir en prélever un certain nombre lorsque le besoin se fait sentir , sans que ça coûtes des fortunes à l'argent du contribuable , et éviter la création de grosses meutes. Mais bon c'est pas de notre ressort, ce sont nos élites qui ont le sort de nos pâtures d'estives en main. (et tout ce qui en découle)

tout a fait d'accord sur ce dernier point avec Olivier. dans cet univers c'est marche ou crève.


Revenir en haut
pompon
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2010
Messages: 3 302
Localisation: herault
Race de chien: caniche
mode de chasse: battue gros gibiers
Point(s): 3 382
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Mar 24 Déc 2013, 15:50    Sujet du message: le loup fait encore parler de lui Répondre en citant


carte du déplacement du loup trouver sur un cite internet
_________________

Pour faire du bon pain rien ne vaut un bon pétrin.


Revenir en haut
FABNAD
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2012
Messages: 663
Localisation: 13860
Race de chien: FOX TERRIER POIL LISSE
mode de chasse: battue
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Point(s): 669
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar 24 Déc 2013, 17:14    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

Comme tous les autres animaux, il faut établir un plan de chasse afin de le réguler.
_________________
Chacun sa place et les vaches seront bien gardées


Revenir en haut
didier 48
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2013
Messages: 553
Localisation: lozère
Race de chien: griffon bleu de gascogne
mode de chasse: chasse du lièvre au chien cour
Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 561
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar 24 Déc 2013, 19:42    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

olivierP a écrit:
Un loup blessé pris en charge par la meute... J'ai comme un doute. ça ressemble à de l’anthropomorphisme. J'aurais plutôt tendance à penser l'inverse.
La nature fait rarement preuve de pitié, et, j'imagine, les loups de compassion... Le faible et/ou blessé, il suit ou il dégage.


peut etre mais une blessure legere fait aussi qu'il a peur de l'homme
_________________
"Le chien, c’est la vertu

Qui, ne pouvant se faire homme, s’est faite bête" Victor Hugo


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Sam 11 Jan 2014, 17:40    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

La présence du loup en Europe, vu de l'autre côté de l'Atlantique :

Citation:
La reconquête du Loup en Europe de l'ouest
Mélanie Jean, le 10 janvier 2014, 9h16


Après y avoir été pratiquement éradiqué au 20e sicle, le loup réintègre peu à peu l’Europe de l’Ouest. La façon dont se déroule cette reconquête montre que les écosystèmes européens sont en train de recouvrer des qualités perdues –même si, parallèlement, les résistances à la protection de l’environnement perdurent.

La reconquête du Loup en Europe de l'ouest

Le loup revient progressivement aujourd’hui, mais avec lui l’hostilité des éleveurs de bétail et des chasseurs, qui avait causé entre autres sa quasi-disparition.

Après y avoir été pratiquement éradiqué au 20e siècle, le loup réintègre peu à peu l’Europe de l’Ouest. La façon dont se déroule cette reconquête montre que les écosystèmes européens sont en train de recouvrer des qualités perdues –même si, parallèlement, les résistances à la protection de l’environnement perdurent. Le loup revient progressivement aujourd’hui, mais avec lui l’hostilité des éleveurs de bétail et des chasseurs, qui avait causé entre autres sa quasi-disparition.

En Europe de l’Ouest, et plus particulièrement en France, le monde rural était prépondérant jusque dans les années 1930 et l’imbrication entre espaces naturels et milieu humain était bien plus grande qu’aujourd’hui. À cette époque, au Royaume-Uni et en Allemagne, le monde urbain dominait déjà. Peu à peu, et surtout, entre le 18e et 20e siècle, la pression démographique et les besoins en bois de construction avaient réduit radicalement les espaces forestiers, de sorte que le loup ne disposait plus que de très peu d’habitats où subsister.

Au milieu du 19e siècle, le loup avait ainsi disparu de la plus grande partie de l’Europe de l’Ouest. En plus de la déforestation, la politique d’éradication de la rage et les primes à l’abattage du loup en France ont achevé la quasi-disparition de l’animal. On pensait à l’époque se débarrasser simplement d’une espèce nuisible. Ces nombreux facteurs en plus de la démocratisation des armes à feu ont eu pour conséquence l’inéluctable disparition du loup de la majorité des forêts et campagnes européennes.

La disparition des grands herbivores sauvages et le déboisement des milieux refuges ont alors poussé ce prédateur à se rabattre sur les proies domestiques, ce qui a motivé davantage encore son éradication. La mise en place d’infrastructures de communication et de transport modernes désenclavait de plus en plus de territoires, ce qui a exposé davantage la faune, dont le loup. Bref, au milieu du 20e siècle, plusieurs écosystèmes et milieux naturels européens étaient plutôt dans un état moyen.

La disparition du loup n’est pas très récente. Le loup a d’abord disparu des îles Britanniques: en Angleterre au début du 16e siècle, en Écosse en 1684 et en Irlande en 1710, ce qui a contribué à doter ces territoires d’un avantage compétitif dans l’élevage ovin (moins de loups = plus de moutons).

D’ailleurs, dès cette époque, ce n’est pas un hasard si la Grande-Bretagne et l’Irlande sont réputées pour la qualité de leur laine. En Suisse, le dernier loup aurait été abattu en 1872. Le loup a disparu à la fin du 19e siècle en Belgique et en Allemagne après s’être réfugié dans les forêts des Ardennes et des régions rhénanes.

Le grand prédateur s’est toutefois maintenu dans les contrées au développement industriel nul, faible ou tardif de l’Europe centrale et orientale. Dans ces régions où subsistaient les structures féodales, la vague d’extermination ne s’est propagée qu’à partir du début du 20e siècle, mais sans menacer les populations de loup.

En Europe du Nord non plus, l’élimination n’a jamais été complète. Par contre, dans le sud de l’Europe, dans les péninsules ibérique et italienne surtout, les populations ont beaucoup régressé dans les années 1970, mais la destruction n’a jamais atteint l’intensité qu’elle a eue en France. Dans ce pays, le dernier loup aurait été abattu aux confins du Limousin et du Poitou en 1937. Mais entre cette date et le retour officiel du loup en France en 1992, des individus étaient régulièrement tués ou retrouvés morts.

La gestion du loup est devenue une affaire très politique. Les éleveurs sont indemnisés en cas de prédation. Par exemple, des fonds sont attribués pour l’acquisition de chiens de troupeau et de clôtures antiloup. Des tirs de défense et de prélèvement peuvent même être autorisés par les préfets si la pression des éleveurs est trop forte.

Le retour progressif du loup en Europe

On remarque un retour progressif du loup depuis 1970. Plusieurs éléments ont favorisé le retour du carnivore. En premier lieu la convention de Berne qui interdit de tuer les loups, signée en 1979 par 47 états européens, qui proposent des dispositifs spécifiques pour la conservation d’espèces en danger. Autre point positif pour le loup, la présence de zones naturelles assez vastes et protégées, où il peut désormais trouver un nouveau milieu de vie propice.

Ensuite la fin de la guerre froide qui a permis aux prédateurs de circuler «assez librement» entre l’Est et l’Ouest. Passant par la Pologne, les loups qui arrivent de l’Europe orientale migrent vers des pays tels que l’Allemagne, les Pays-Bas ou la France. En décembre 2012, une meute de loups avec des louveteaux provenant d’Europe orientale a été repérée à une vingtaine de kilomètres seulement au sud de Berlin. Les loups n’arrivent pas en Allemagne pour la «visiter» mais bien pour s’y réinstaller, une première depuis un siècle.

En France, c’est en novembre 1992 que l’on observe pour la première fois le retour du loup dans les Alpes. Ceux-ci étaient des individus provenant d’une population italienne, située entre Gênes, Florence et Bologne.

Or, ce retour ne fait pas que des heureux et ravive les tensions entre éleveurs et écologistes. Les troupeaux de moutons de la région de Lusace (une région du nord-est de l’Allemagne) sont souvent victimes d’attaques de la part des prédateurs. À tel point que des éleveurs reçoivent aujourd’hui des subventions pour installer des barrières électriques afin de protéger leurs troupeaux. Des démêlés entre certains éleveurs et la justice ont également eu lieu à cause de faits de braconnage contre des loups. Mais l’Allemagne n’est pas le seul pays qui doit réapprendre à vivre avec les loups.

Réparties sur 29 zones en France, les populations de loups, devenus « intouchables » depuis la convention de Berne, augmentent de 17% par an et ont été à l’origine de la mort de 5848 animaux d’élevage. Les prédations ont coûté à la France près de 12 millions d’euros l’année dernière en aides allouées par l’État et en indemnisation de pertes.

Alors qu’environnementalistes et forestiers se félicitent du retour du loup en Europe occidentale, arguant que cela vient rééquilibrer la balance environnementale, le gouvernement français travaille à faciliter les «tirs de régulations», la protection des troupeaux et l’indemnisation des éleveurs pour permettre la meilleure cohabitation possible.

Quel danger représente t-il?

Les loups constituent un danger réel pour les moutons, les chèvres, le petit bétail, les sangliers, les chevreuils et les cerfs. Dans les régions concernées par le prochain retour du loup, les fermiers et les propriétaires de troupeaux devront prendre une série de mesures pour protéger leurs bêtes.

En revanche, le loup ne présente guère de danger pour l’homme. Il fuit à la vue d’un être humain. Or, ces animaux inspirent la peur aux humains qui leur ont déclaré la guerre depuis longtemps pour protéger leurs bétails et leur communauté et ces mentalités durement ancrées seront difficiles à changer.*

Son retour dans l’ouest de l’Europe par ailleurs bon signe: cela signifie que les efforts de préservation de la nature et de maintien de la biodiversité portent réellement leurs fruits.


http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2014/01/10/reconquete-loup-europe-louest

* C'est sur qu'au Canada, les loups ne doivent pas être si souvent que ça en concurrence avec les activités humaines....
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 582
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 905
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Sam 11 Jan 2014, 22:08    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

Citation:
Ensuite la fin de la guerre froide qui a permis aux prédateurs de circuler «assez librement» entre l’Est et l’Ouest. Passant par la Pologne, les loups qui arrivent de l’Europe orientale migrent vers des pays tels que l’Allemagne, les Pays-Bas ou la France. En décembre 2012, une meute de loups avec des louveteaux provenant d’Europe orientale a été repérée à une vingtaine de kilomètres seulement au sud de Berlin. Les loups n’arrivent pas en Allemagne pour la «visiter» mais bien pour s’y réinstaller, une première depuis un siècle.


je ne comprends pas trop le rapport avec la fin de la guerre froide? le loup ne se prend pas la tête a passer à la frontière

bon ceci mis à part , le sujet reflète ce qui se passe, en gros en France c'est plus compliqué, on ne fait rien comme ailleurs...
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Sam 11 Jan 2014, 23:55    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

Laure a écrit:
je ne comprends pas trop le rapport avec la fin de la guerre froide? le loup ne se prend pas la tête à passer à la frontière

Je pense que les "installations" entre les deux blocs empêchaient les déplacements des loups.
Je me souviens être allée en Tchécoslovaquie en 86, à l'époque du rideau de fer, il portait bien son nom : il y avait deux hautes lignes de barbelés le long de la frontière avec l'Autriche, avec un grand noman's land entre les deux...pas très accueillant !

En voici des vestiges :

_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
FABNAD
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2012
Messages: 663
Localisation: 13860
Race de chien: FOX TERRIER POIL LISSE
mode de chasse: battue
Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Point(s): 669
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2014, 06:31    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

Effectivement cela n'aide pas.
_________________
Chacun sa place et les vaches seront bien gardées


Revenir en haut
Laure
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 582
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 905
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2014, 08:20    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui Répondre en citant

oui je voyais pas cela comme ça effectivement c'est plus compliqué
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:23    Sujet du message: Le loup fait encore parler de lui

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LE GIBIER -> Espèces protégées -> Les Grands Prédateurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 1120, 21, 22  >
Page 10 sur 22

 
Sauter vers:  


Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua

Voir les messages sans réponses