Le Forum Chasse et Chien Index du Forum

 

 

Le Forum Chasse et Chien

 FAQFAQ   RechercherRechercher   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LA CHASSE -> Actualités / Divers -> Informations, Actualités, Evénements
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Laure



Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 574

MessagePosté le: Dim 8 Déc 2013, 16:43    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

Revue du message précédent :

N'importe quoi, mais comme ils n'ont rien d'autre à proposer en ce moment , Madame Parisot pour exister doit ratisser large à présent !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 8 Déc 2013, 16:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Erg41
Modérateur
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 24 Jan 2010
Messages: 909
Localisation: Bord du Léman
Race de chien: Ratier de Prague
mode de chasse: Grand gibier
Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 934
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Dim 8 Déc 2013, 20:54    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

Rolling Eyes Le coup de l’alouette ... comme quoi, " Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît."

Revenir en haut
Rameute10
Rapprocheur
Rapprocheur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2013
Messages: 128
Localisation: Aube
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: Traque
Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 128
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 8 Déc 2013, 23:28    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

Oui, ils osent tout et c'est pour ça que ce projet est dangereux tout comme les associations et les "soit-disant" intellectuels qui le soutiennent.

Je n'ose imaginer les conséquences pour nous chasseurs, pour nous, propriétaires de chiens de chasse, pour nous, éleveurs d'animaux domestiques ou de rente, pour tous nos types de chasse, pour la chasse en général, pour l'élevage, etc ...

Les associations de lutte contre la chasse, pour la protection de la nature, etc vont s'engouffrer pour tout faire disparaître au nom de l'animal devenu personne physique ou a défaut personne de droit qui en conséquence a droit à la vie, au bien-être et je ne sais quels autres droits.

Comment pourrons-nous défendre notre passion, notre loisir face à une telle loi ? Que deviendront nos chiens puisque nous n'en auront plus l'utilité pour la chasse, nous les garderons jusqu'à quand même si nous les aimons beaucoup ? Est-ce que tous les chasseurs auront cette patience ? Et les grandes meutes de chasse à courre, que deviendront-elles ? Les chiens iront-ils rejoindre le lot des abandonnés dans les Refuges de la SPA qui soutient ce projet de loi et qui euthanasie à tour de bras les chiens encombrants dans certains départements ? Et les chevaux ? Iront-ils finir dans les abattoirs ?

Que deviendront nos très nombreuses races de chiens de chasse que nos ancêtres ont sélectionné pendant des années voir des siècles ? Vont-elles toutes devenir des chiens de salons comme le caniche a remplacer le barbet, le wolfhund qui a été sélectionné pour chasser le loup en est devenu une aussi ? Quel héritage cynégétique laisserons-nous à nos descendants ? Des animaux empaillés ou des salles remplies de massacres de cerfs ou de chevreuil en souvenir du bon vieux temps.

Mais non, suis-je bête ! La nouvelle loi protégera ces animaux de leurs propriétaires en les empêchant de s'en débarrasser ainsi ! Alors quelles solutions seront trouvées ? Ne risque-t-on pas de voir disparaître bizarrement certains de ces animaux ? Et si cela arrivait, que feraient nos fameuses associations de défenses des animaux ? Porteraient-elles plainte au nom des animaux morts à titre posthume ?

Paranoïaque, suis-je paranoïaque en écrivant ces lignes ? En êtes-vous si sûr ? Quitte à délirer, autant tout imaginer, même le pire et le plus absurde ! Quoi que dans la société où nous vivons, je me demande si nous n'y sommes pas déjà un peu ...
_________________
Hardi mes chiens, à coeur vaillant, rien d'impossible.

Mieux vaut 10 chiens pour traquer qu'un fusil ou une carabine.
Les membres suivants remercient Rameute10 pour ce message :
icare (09/12/13)


Revenir en haut
Laure
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 574
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 897
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Dim 8 Déc 2013, 23:36    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

on peut effectivement tout imaginer, et quand on connait l'imagination aussi débordante que saugrenue de certaines têtes pensantes, on est en droit de se faire du souci.
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Dim 16 Fév 2014, 23:14    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

Le débat continue, la SPA a mis en ligne une pétition.

Citation:
Le statut juridique de l’animal suscite le débat
Les défenseurs de la cause animale souhaitent créer dans le code civil une catégorie à part pour les animaux.

Un colloque la semaine dernière, un manifeste signé de 24 intellectuels, une pétition en ligne et bientôt une nouvelle proposition de loi… Ces derniers temps, les initiatives des défenseurs de la cause animale se multiplient, avec un objectif prioritaire : faire évoluer le statut juridique de l’animal.

«Dans le code civil français, il n’y aucune différence entre une table et un animal !», s’insurge la pétition lancée sur Internet par la Fondation 30 millions d’amis, qui a déjà recueilli 530000 signatures. Si l’image est frappante, la réalité est un peu plus complexe. Le droit français dans son ensemble n’assimile pas l’animal à une chose. Ainsi, initiative majeure, le code rural qualifie depuis 1976 l’animal domestique d’«être vivant et sensible». Son propriétaire est même censé le placer «dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce».

La répression envers les actes de cruauté infligés aux animaux domestiques ou en captivité a de son côté beaucoup progressé depuis la loi dite Grammont de 1850. Cette dernière ne punissait en effet les actes de cruauté commis envers les animaux que si ceux-ci avaient lieu en public, au nom de la protection de la sensibilité des témoins, pas de celle des animaux…

Cette condition de «publicité» a été levée en 1959. À l’occasion de la réforme du code pénal de 1994, les dispositions relatives aux animaux ne figurent plus dans le chapitre des infractions contre les biens mais sont intégrées dans les «autres crimes et délits». «C’est une manière implicite de reconnaître la spécificité des animaux par rapport aux biens», assure David Lefranc, cofondateur avec la sénatrice Chantal Jouanno du laboratoire d’idées (think tank) écolo-éthik, qui a organisé vendredi dernier un colloque au Sénat sur «Nous et l’animal».

Reste le code civil, qui regroupe l’ensemble des règles qui déterminent le statut des personnes, celui des biens et les relations entre les personnes privées. «Dans ce code qui date de 1804, les animaux de compagnie, de rente ou les animaux sauvages détenus en captivité sont classés dans la catégorie des meubles», précise David Lefranc.

Gêné par cette classification, le législateur a supprimé en 1999 l’assimilation entre animaux et choses inanimées, sans pour autant reconnaître aux animaux un statut particulier. «Cette réforme est le reflet d’un changement de mentalité (…) qui tient compte du désir d’un grand nombre de nos concitoyens de donner à l’animal la place qui doit être la sienne, avec la charge affective qui s’attache à l’animal et le sentiment de compassion qu’engendrent ses souffrances», note la magistrate Suzanne Antoine, dans un rapport rendu au gouvernement en 2005.

Pour les défenseurs des animaux, ces avancées du droit restent cependant insuffisantes. «Les textes protecteurs des animaux seront inefficaces tant que ces derniers resteront symboliquement rangés dans la catégorie des biens», estime la philosophe Florence Burgat. «Nous souhaitons que l’animal soit reconnu comme un être sensible dans l’ensemble du droit français, y compris dans le code civil», poursuit David Lefranc. Question de cohérence, selon lui, et de conformité avec le droit européen. «Le respect du bien-être des animaux en tant qu’êtres sensibles – notion qui va au-delà des seuls impératifs biologiques – est une des valeurs fondamentales de l’Union européenne, reprise en tant que telle dans le traité de fonctionnement de l’Union», rappelle David ­Lefranc.

Plusieurs initiatives visant à créer un statut particulier dans le code civil pour les animaux – entre la chose et la personne – ont pour le moment échoué. Dernière tentative en date, le projet d’avis présenté en mai 2012 au Conseil économique, social et environnemental (Cese) par le président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), Allain Bougrain Dubourg, n’a même pas été discuté. «Du jamais-vu au Cese, se souvient-il. Le tir de barrage des chasseurs, éleveurs et pêcheurs a été immédiat», regrette Allain Bougrain Dubourg. «À condition que les équilibres économiques soient pris en compte, nous sommes d’accord pour aller plus loin sur la question du bien-être animal, se défend pour sa part Étienne Gangneron, chargé de mission à la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles. Mais sur le droit de l’animal, il y a un risque de confusion.»

De fait, la planète des défenseurs des animaux n’est pas uniforme, et les motivations pour défendre une évolution du droit sont diverses. La philosophe Florence Burgat ou les membres de l’association L214 s’inscrivent ainsi dans le mouvement ultraminoritaire des «abolitionnistes». Leur objectif est de «libérer» les animaux. «Il faut en terminer avec l’idée que les animaux sont des choses à notre disposition, qu’ils ont été créés pour l’homme, explique Florence Burgat. Dotés d’une sensibilité et d’une autonomie, ils sont sujets de leur propre vie.»

Toute exploitation animale – que ce soit pour se nourrir, se divertir ou même se vêtir – doit donc à terme être proscrite. Une conviction partagée par l’association L214, très active en France depuis cinq ans. «Pour nous, la création d’un statut juridique de l’animal est une première pierre indispensable dans le long chemin pour la libération animale mais n’est pas une fin en soi», affirme Brigitte Gothière, l’une des porte-parole de l’association.

Des positions extrêmes que ne partagent ni la Fondation 30 millions d’amis ni Allain Bougrain Dubourg. «Je ne poursuis pas un but caché qui serait d’interdire la chasse, l’élevage ou la pêche, insiste le président de la LPO. Simplement, sur le plan des valeurs et des principes, je n’ai plus envie de lire dans le code civil que l’animal est une chose.» «Nous souhaitons faire évoluer les mentalités par cette mesure symbolique et faciliter ainsi l’application des textes protecteurs existants», abonde Reha Hutin, la présidente de la Fondation 30 millions d’amis.

Pour David Lefranc, «les positions abolitionnistes sont non seulement marginales mais contre-productives.» «C’est un chiffon rouge qui est utilisé pour bloquer toute avancée dans le domaine de la protection animale», regrette-t-il, alors même que les élevages s’intensifient et que des animaux sont encore découpés vivants dans les abattoirs. À l’issue du colloque de vendredi dernier, écolo-éthik prévoit d’élaborer une proposition de loi «équilibrée» qui pourrait être déposée sur le bureau du Sénat ou de l’Assemblée nationale courant 2014.

----------

LA FRANCE, PAYS DES BÊTES

La France compte 63 millions d’animaux de compagnie, selon la chambre syndicale des fabricants d’aliments pour animaux. Soit le record européen. Un foyer sur deux possède un chien, un chat, un poisson rouge ou un rongeur. Après les poissons (36 millions), les chats et les chiens arrivent en tête, avec respectivement 10 millions et 7 millions.

Selon le ministère de l’agriculture, le cheptel d’animaux d’élevage (bovins, porcs, moutons et chèvres) s’élève en France à 41,7 millions. Le nombre de vaches atteint à lui seul plus de 19 millions, le maximum en Europe.


http://www.la-croix.com/Ethique/Sciences-Ethique/Sciences/Le-statut-juridique-de-l-animal-suscite-le-debat-2014-02-10-1104249
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Buansu06
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 944
Localisation: 06
Race de chien: Dogo
mode de chasse: Sanglier de toutes l
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim 16 Fév 2014, 23:52    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

A quoi ça sert de se faire des noeuds au cerveau et tendre la perche pour se faire battre ?

La loi française sépare déjà les animaux de compagnie, les animaux de rente et les animaux sauvages !
Cela a permis des évolutions respectives et séparées :
+ Loi sur les animaux errants de nov 2002
Arrow on n'abat ni les chiens ni les chats en pleine rue
+ Loi sur le bien être animal en conditions d'élevage.
Etat des bouveries pré-abattage, aiguillon électrique interdit, agrandissement des cages des pondeuses , étourdissement obligatoire
Arrow et pourtant le Conseil d'Etat a validé l'existence de la corrida.

alors que certains crient au loup sans l'avoir vu, on continue encore à abattre et exploiter les animaux d'élevage, l'un n'empêche pas l'autre ...juste d'être plus humains.
Et c'est là que ce genre de loi est intéressante :
bien que la loi française oblige à l'étourdissement avant la saignée des dérogations sont octroyées sous couvert de l'Etat pour couvrir cette ignominie d'abattage rituel Exclamation
La barbarie envers les animaux est théoriquement condamnable. Pourtant il faudra un déchainement sur Facebook et autres pour qu'enfin les juges consentent à condamner une racaille multirécidiviste qui martyrisait un chaton.

Sursaut sociétal puisque ça a engendré la réaction pour le même genre de délit à l'égard d'un déficient mental Exclamation

Alors oui, pour moi ce genre de durcissement est indispensable pour sanctionner ce genre de décérébrés Arrow
Laure a écrit:
Il y a vraiment des malades chez les chasseurs ( pour ma part j'en ai connu un qui se vantait de tirer sur les chats !! )
http://www.midilibre.fr/2014/01/23/le-chasseur-qui-a-abattu-la-chienne-galak-s-est-denonce,812624.php a écrit:
Pyrénées-Orientales : le chasseur qui a abattu la chienne Galak s’est dénoncé

_________________
What we do in life echoes in eternity


Dernière édition par Buansu06 le Lun 17 Fév 2014, 00:07; édité 2 fois
Revenir en haut
Laure
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 574
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 897
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014, 00:00    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

de toute façon le plus gros problème en France ce n'est pas tant de pondre des lois, ça on sait faire, c'est surtout de les faire appliquer et respecter!
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Buansu06
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 944
Localisation: 06
Race de chien: Dogo
mode de chasse: Sanglier de toutes l
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014, 00:27    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

Celles concernant la barbarie envers les animaux ne sont pas appliquées, donc que fait-on ?
_________________
What we do in life echoes in eternity


Revenir en haut
Laure
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 574
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 897
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014, 11:21    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

Buansu06 a écrit:
Celles concernant la barbarie envers les animaux ne sont pas appliquées, donc que fait-on ?


je ne pense pas qu'en créant un statut de l'animal l'on solutionnera le problème, le problème est politique.
si les institutions françaises fournissent des dérogations permettant de s’exonérer des lois, c'est que notre système ne fonctionne plus, il est tant d'en changer!
et je dirais qu'il n'y a pas qu'en ce domaine hélas que nos lois sont inappliquées , quand elles ne sont pas inapplicables!
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Buansu06
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 944
Localisation: 06
Race de chien: Dogo
mode de chasse: Sanglier de toutes l
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014, 14:44    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

Laure,
je suis exactement d'accord avec toi. Mais ce n'est qu'un constat.
je n'ai pas envie de voir se renouveler l'histoire de Galak parce qu'on est dans un pays irréformable.

Sous couvert de son indépendance, la justice française est paralysée par ses ficelles de marionnettes.
Donc si on veut faire bouger tout cela, ca passe par des lois de plus en plus précises qui permettent aux plaignants de contourner les préjugés des juges.

On a l'exemple probant avec les lois sur la circulation routières (dommage que ce soit un alibi pour les Forces de l'Ordre), la loi sur les peines planchées etc...

je n'ai pas de boule de cristal pour extrapoler ce qui pourra se passer avec de telles lois.
En revanche, je suis capable voir ce qui est déjà passé et la chasse ne s'en porte pas plus mal.
_________________
What we do in life echoes in eternity


Revenir en haut
Laure
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 574
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 897
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014, 18:25    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

on est bien d'accord ça va pas être facile de réformer toutes notre justice et pour être franche je crois que celui ou celle qui s'y attaquera n'est pas encore né(e).

à ce propos je viens de recevoir le N°42 du JAB la revue de l'UNUCR il y a un pavé à ce sujet

JAN N°42 UNUCR a écrit:


_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Buansu06
Chien de Change
Chien de Change

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 944
Localisation: 06
Race de chien: Dogo
mode de chasse: Sanglier de toutes l
Point(s): 956
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014, 19:29    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

Le titre du post nosu indique que "la chasse est en danger" à cause de l'évolution du droit sur l'animal.
Certes,; il y a des assos écolos dans les promoteurs de ce droit.
Mais ce n'est pas nouveau !

Le monde de la chasse ferait-il mine de découvrir les actions de "30 millions d'amis", de la SPA, du ROC de Brigitte Bardot etc etc ...

A part des effets de manche, je ne vois pas qu'est-ce qui peut systématiser cette pensée ?
Je n'y vois aucune argumentation concrète, si ce n'est l'attitude systématique de martyr.

A l'opposé, comme je le disais, il y a des nombreuses lois faisant évoluer le droit "animal", notamment sur le bien être, et on n'a pas vu d'impact direct sur la chasse.
D'autant plus que ce projet de loi mentionne le mot d'ETHIQUE, mot tellement il est repris dans le monde de la chasse qu'il en est galvaudé !

Le seul affaiblissement que la chasse pourrait subir, c'est bien de laisser la place aux écolos, qui feront, à juste titre, des gorges chaudes d'une nouvelle action concluante pour elles.

Cyno et Cyné ont une racine commune ! Le monde de la chasse perdrait une belle occasion de communication, en s'appuyant, judicieusement sur la distinction animale, entre son précieux serviteur et le gibier
_________________
What we do in life echoes in eternity


Revenir en haut
icare
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2010
Messages: 5 580
Localisation: Eure et Loir
Race de chien: Rouge de Bavière
mode de chasse: Recherche
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Point(s): 5 812
Moyenne de points: 1,04

MessagePosté le: Mar 15 Avr 2014, 20:10    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

C'est fait, c'est passé, ou en voie de l'être :

Citation:
Le statut des animaux progresse dans le code civil :

Dans le cadre du processus de modernisation du droit, la définition des animaux est passée de «bien meuble» à «être vivant doué de sensibilité».
La commission des lois de l’Assemblée nationale a reconnu mardi aux animaux la qualité «d’être vivants doués de sensibilité», alors que jusqu’à maintenant le code civil les considérait comme «des biens meubles», selon une source parlementaire. Cette modification législative fait l’objet d’une pétition lancée il y a près de deux ans par la fondation de protection animale Trente Millions d’amis, et qui a reçu le soutien de plusieurs intellectuels.
La commission a adopté un amendement socialiste en ce sens, dans le cadre d’un projet de loi de modernisation et de simplification du droit, qui sera soumis au vote dans l’hémicycle, mardi soir et mercredi. Actuellement, le code rural et le code pénal «reconnaissent, explicitement ou implicitement, les animaux comme "des êtres vivants et sensibles"» mais pas le Code civil, explique les auteurs de l’amendement, au premier chef le député PS des Hautes-Pyrénées Jean Glavany.

L’amendement doit permettre, selon eux, de «concilier la qualification juridique et la valeur affective» de l’animal. «Pour parvenir à un régime juridique de l’animal cohérent, dans un souci d’harmonisation de nos différents codes et de modernisation du droit, l’amendement donne une définition juridique de l’animal, être vivant et doué de sensibilité, et soumet expressément les animaux au régime juridique des biens corporels en mettant l’accent sur les lois spéciales qui les protègent».

De son côté, la Fondation Brigitte Bardot a estimé que cette modification était «une simple évolution juridique» et «en aucun cas une révolution pour les animaux». «Que le statut de l’animal passe de "bien meuble" à "être vivant doué de sensibilité" est normal. Ce qui est anormal en revanche, c’est de ne pas l’avoir fait plus tôt», a déclaré à l’AFP Christophe Marie, porte-parole de la Fondation. «Il s’agit simplement d’harmoniser les textes, mais en aucun cas de remettre en cause l’exploitation animale», a-t-il ajouté.

89% des Français sont favorables à une telle modification du Code civil, selon un sondage Ifop réalisé fin octobre pour 30 Millions d’amis. A la même période, une vingtaine d’intellectuels, philosophes, écrivains, historiens et scientifiques français se sont également prononcé en ce sens. Il s’agit notamment des philosophes Michel Onfray et Luc Ferry, de l’écrivain Erik Orsenna, de l’Académie française, de l’astrophysicien Hubert Reeves, président de Humanité et Biodiversité, et de Matthieu Ricard, moine bouddhiste et docteur en génétique cellulaire.

AFP


http://www.liberation.fr/societe/2014/04/15/le-statut-des-animaux-progresse-dans-le-code-civil_997893
_________________
"Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d'émerveillement." (Gilbert Keith Chesterton)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 574
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 897
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Mar 15 Avr 2014, 20:45    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

Je ne suis pas contre, mais comme on l'a dit plus haut , reste à savoir si cela sera appliqué et j'ajouterais " strictement appliquée "
Ensuite forcément il va y avoir des effets pervers et des bâtons dans les roues pour certaines activités , la corrida entre autre, et peut être aussi pour la chasse mais alors on touchera en quelque sorte à la culture de notre pays.
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Rameute10
Rapprocheur
Rapprocheur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2013
Messages: 128
Localisation: Aube
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: Traque
Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 128
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer 16 Avr 2014, 02:26    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

Pas sûr Laure.
En relisant ce dont nous à fait part icare, on parlerait "d'être doué de sensibilité" mais tout en laissant son statut de bien meuble, car de mémoire cela ne concerne que les animaux de compagnie, mais quid des animaux de rente, des NAC, des animaux sauvage ?
Encore une décision à la con, pardon pour la trivialité, mais dans le genre je ménage la chèvre et le choux, ils ne s'y seraient pas pris autrement : on fait plaisir à des "associations de protection des animaux" dont l'une traite différemment son ânesse de l'âne de son voisin en obtenant sa castration pour ne plus qu'il embête son ânesse (mais surtout ses braiments quand l'ânesse a ses chaleurs). Mais championne pour venir donner des leçons aux autre, faîtes ce qu'on vous dit mais pas ce qu'on fait.
Mais à part faire plaisir aux écolos-bobos parisiens, aux écolos néo-ruraux qui roulent avec de bons poêles à fioul bien polluants qui font un procès à la commune parce que la cloche de l'église fait trop de bruit en sonnant les heures la nuit ou au paysan voisin parce que son coq chante trop tôt le dimanche matin et qu'ils ne peuvent pas faire leur grasse matinée. Mais dites donc avec cette nouvelle loi, les poules et le coq du paysan sont-ils des animaux de compagnie qui bénéficieront de la protection de la peut-être future loi ou bien ils seront considérés comme des animaux de rente ?
A suivre ...
_________________
Hardi mes chiens, à coeur vaillant, rien d'impossible.

Mieux vaut 10 chiens pour traquer qu'un fusil ou une carabine.


Revenir en haut
Laure
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 574
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 897
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Mer 16 Avr 2014, 07:37    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ? Répondre en citant

C'est vrai qu'on a tendance à ne penser qu'aux animaux de compagnie, et surtout à "nos animaux " , on fait du sélectif, bien sur que derrière tout cela il y les écolos des bureaux parisiens ...
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:50    Sujet du message: Manifeste sur le droit des animaux : chasse en danger ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LA CHASSE -> Actualités / Divers -> Informations, Actualités, Evénements Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  


Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua

Voir les messages sans réponses