Le Forum Chasse et Chien Index du Forum

 

 

Le Forum Chasse et Chien

 FAQFAQ   RechercherRechercher   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

la transition écologie sonnera-t-elle le glas des grands cervidés en domaniale?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LA CHASSE -> Actualités / Divers -> Informations, Actualités, Evénements
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Laure
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 20 534
Localisation: Yvelines
Race de chien: Dachsbracke
mode de chasse: battue
Capricorne (22déc-19jan)
Point(s): 20 855
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Mar 12 Sep 2017, 21:29    Sujet du message: la transition écologie sonnera-t-elle le glas des grands cervidés en domaniale? Répondre en citant

La transition écologique se fera au détriment du grand gibier , l'ONF veut vendre du bois voilà déjà plusieurs années que cela dure. Mais l'ONF veut gagner sur tous les tableaux , ils ont besoin d'argent , alors vendre du bois bien entendu mais aussi vendre les grands cervidés à prix d'or!
Curieusement cela ne choque pas les protecteurs de la nature et pourtant nombre de forets domaniales sont vidées de leur grands animaux par une exigence de Chasse intensive de l'ONF!

le républicain lorrain a écrit:
La pratique de la chasse a sa logique, la gestion forestière ses impératifs. Entre les deux, il y a des hommes, forcément passionnés, qui n’ont pas tous la même notion de l’équilibre forêt-gibier.
• LE TABLEAU. — En 2012, le groupement d’intérêt cynégétique (GIC) du Donon présidé par le Daboisien Georges Lingenheld, la préfecture et l’Office national des forêts signent un protocole unique dans le pays.
Il porte sur la réduction des populations de gibiers d’un côté, l’amélioration des capacités d’accueil de la forêt de l’autre.
A la suite de ce coup de plume, des améliorations notoires ont été observées sur ce vaste terrain, à cheval sur quatre départements, chaque acteur ayant joué sa partie avec respect de l’autre.
• LES FAITS. — En 2016, le diagnostic sylvicole établi par la direction départementale des territoires de la Moselle (DDT) pointe un déséquilibre : la régénération des peuplements se fait mal.
Les dents des cervidés se retrouvent sur le banc des accusés. Dès lors, la décision a été prise d’augmenter de 30 % les prélèvements de gibier à l’échelle du massif.
• L’ÉQUILIBRE EN QUESTION. — Selon Georges Lingenheld, « les chiffres relevés sont exagérés ».
D’où la rencontre organisée au cœur des 15 000 ha du GIC, en présence du préfet de la Moselle, Emmanuel Berthier, entouré de ses directeurs et responsables de la forêt à des degrés divers.
« L’équilibre forêt-gibier qui sera trouvé ici sera-t-il respecté de la même manière dans les trois autres départements du site ? Il ne faudra pas se tromper sur les objectifs à atteindre », tranche le préfet.
Björn Desmet, DDT, chargé de cet épineux problème, promet : « Des arbitrages seront faits et les plans de chasse harmonisés dans les quatre départements. »
• LA VISITE. — Le groupe a visité différents types de parcelles.
Celles où les cervidés ont fait le plein de bourgeons, écorces et jeunes pousses. Celles où l’herbe des prairies était plus appétissante que le reste.
Celles, enfin, avec enclos, de manière à rendre sapins et arbustes inaccessibles aux animaux à l’heure des repas. Les dégâts seraient confirmés sur 12 % de la forêt.
• POINT DE VUE DE L’ONF. — « Le déséquilibre forêt-gibier est préoccupant, mais rien ne peut être fait sans la complicité des chasseurs. L’État nous demande de produire du bois pour assurer la transition écologique. On nous demande aussi de protéger les milieux sensibles. Or, ce dernier ne peut plus supporter autant d’animaux ».
• LES CHASSEURS. — Georges Lingenheld résume : « Il y a 30 ans, on voyait des hardes de cerfs, la forêt était belle. Aujourd’hui, on sombre. La biodiversité doit être préservée, et nous ferons tout pour y parvenir, mais pas à n’importe quel prix. Les plans de chasse a minima validés par l’administration nous asphyxient. À force de chasser, on fait fuir le gibier vers les extrémités de parcelles.»
Et de s’interroger : « Où se situe le curseur entre l’équilibre et le déséquilibre, entre une densité de gibier forte et une densité acceptable ? »
Isabelle FÉRET


source http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarrebourg-chateau-salins/2017…
_________________

On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse (Georges Clémenceau)
Dur de faire confiance à l'être humain, même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens! ( M Audiard)




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 12 Sep 2017, 21:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Chasse et Chien Index du Forum -> LA CHASSE -> Actualités / Divers -> Informations, Actualités, Evénements Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template "Automne" © Créations Nollizua

Voir les messages sans réponses